Aller au contenu principal

Aménagement du territoire
Comment prendre en compte l’activité agricole dans les documents d’urbanisme ?

© CA 50
Les projets d’aménagement sont étudiés majoritairement lors de l’élaboration d’un document d’urbanisme, que ce soit un PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou une carte communale. Or, il n’est pas simple pour les élus des collectivités d’avoir la connaissance des activités agricoles et de ses besoins sur leur territoire. La charte départementale pour une Gestion Econome et Partagée de l’Espace Rural (GEPER), signée le 21 décembre 2012, précise pour tous les porteurs de projets d’aménagement du territoire comment un diagnostic agricole peut être utilisé dans l’élaboration d’un document d’urbanisme (voir L’Agriculture Normand du 28 février 2013).La Chambre d’agriculture peut aussi intervenir pour faire le lien entre les agriculteurs, les élus des collectivités et la procédure.

Une démarche avec les agriculteurs
L’objectif du diagnostic est de réaliser un état des lieux avec les agriculteurs pour bénéficier d’une description cartographiée de l’organisation agricole du territoire et de ses contraintes, notamment réglementaires. Les collectivités ont ainsi la possibilité de rechercher la cohérence entre leurs attentes et les besoins des agriculteurs. Les éventuels conflits d’usage et de voisinage sont anticipés. Le diagnostic constitue également un outil de dialogue et permet de préparer le PLU avec sérénité.Agriculteurs, élus ou non, portez la charte GEPER auprès de vos conseils municipaux. Retrouvez-là sur le site wwwmanche.chambagri.fr partie territoireLes contributions d’un diagnostic agricole pour un document d’urbanisme réussi
- Une démarche articulée autour de la rencontre avec les agriculteurs du territoire.
- Une cartographie détaillée du foncier et des bâtiments utilisés par les agriculteurs, une mise en évidence des terres nécessaires à la préservation de l’activité agricole.
- Une connaissance précise et actualisée du tissu agricole local qui permet d’étayer le contenu du dossier du document d’urbanisme avec à la clef un meilleur partage de l’espace et un cadre de vie attractif et entretenu.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité