Aller au contenu principal

Elevage
Composter son fumier de bovins

Les avantages du compost sont bien connus (transport et épandage facilités, produit hygiénisé et désodorisé, abattement d’azote…). Le fumier de départ doit être suffisamment pailleux et humide pour obtenir en deux retournements et après deux à trois mois un compost bon à épandre. Une dose de 15 t/ha sur prairie permet de couvrir les besoins en phosphore et potasse.

.
.
© DR

Les avantages du compost
- Un gain en temps et coût de transport (volume réduit par rapport à un fumier).
- Un abattement de 30 % d’azote en fumier de bovins (en respectant un cahier des charges).
- Des distances d’épandages réduites par rapport aux maisons.
- Un produit désodorisé et hygiénisé.

Un produit de départ pailleux et humide
Pour un bon compostage, le fumier de départ doit être suffisamment pailleux (5 à 8 kg de paille par UGB et par jour en bovins). Dans le cas contraire, il est possible de lui ajouter un support carboné (déchets verts, paille, copeaux…) pour assurer une aération suffisante.
Le taux de matière sèche doit être inférieur à 50 %, sinon il faut prévoir d’humidifier le fumier (c’est le cas du fumier de volailles).

Deux à trois mois pour du compost de fumier de bovins
Voir schéma .

Le matériel pour composter
Voir tableau .
Un retourneur d’andains a été acheté dans la Manche par la Cuma Ecovaloris.
Des tournées de compostage seront effectuées en 2010, voici les dates pour le premier semestre (semaine/ secteur) :
- du 11 au 15 janvier : tout le département ;
- 1er au 5 et du 22 au 26 février : tout le département ;
- du 15 au 19 mars : tout le département ;
- du 6 au 9 avril : tout le département ;
- du 17 au 21 mai : Centre et Nord.
Pour plus d’informations
ou pour vous inscrire, contac-
ter Marie-Christine Fort (02 33 79 41 75) pour la Baie et Geoffrey Mérel (FDCuma 02 33 06 46 24) pour le Centre et le Nord Manche.

L’utilisation
L’épandage peut être fait avec un épandeur à hérissons verticaux ou à table d’épandage.
Avant un maïs, l’épandage doit être fait le plus tôt possible (dès mi-février). 20 tonnes par hectare de compost apportent 38 unités d’azote, 78 de phosphore et 166 de potasse. Un complément minéral est donc nécessaire pour l’azote et la potasse.
Sur herbe, l’épandage est à faire dans le courant de l’hiver. 15 tonnes par hectare de compost couvrent les besoins en phosphore et en potasse d’une prairie à 10t MS/ha. Un complément minéral est nécessaire pour l’azote.
Pour plus d’informations, des fiches sont disponibles sur le site de la Chambre d’agriculture  www.manche.chambagri.fr rubrique environnement.
Nathalie POISSON
Chambre d'Agriculture de la Manche
npoisson@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité