Aller au contenu principal

Festival de l'élevage Lessay 2010
Concours bovins au Top

Pas de doute, plus les années passent et plus le Festival de l'Élevage monte en puissance. Tout d'abord par la qualité de l'organisation et surtout par la présence des éleveurs et les superbes sujets amenés, tant en Normandes, Prim'Holstein que Charolaises. Ces trois races ont défilé sur le ring toute la journée de vendredi.

Près de 100 Normandes étaient en compétition lors des sections vendredi. Jugés par Raymond Dupont (Orne) et Jean-Paul Texier, les animaux  en lice, notamment dans les sections âgées, ont présenté toutes les caractéristiques des standards de la race, notamment sur les mamelles, la morphologie mais aussi l'éclatement des bassins. Tout le monde évidemment attendait la championne de l'année dernière "Utah Beach" (gaec de la Séline, Rauville la Bigot), elle n'a pas raté son rendez-vous avec l'histoire de Lessay en s'adjugeant la palme dans la section des femelles en cours de quatrième lactation. Il est vrai que "Utah Beach" aligne 14416 l de lait en 305 jours avec un TB à 49,3 et un TP à 35,1, le tout couronné par un Inel à + 58 !

 

Du côté de la Prim'Holstein, si l'effectif était moindre qu'en Normandes, la qualité était là aussi présente. Pascal Millon (Créavia), le juge, a mis en exergue dans la section des génisses gestantes (20/24 mois) des animaux aux bons membres, à l'instar de "Dudina", première de cette section. Cette fille de "Final Cut X Terrasson" a fait la différence par une encolure nettement plus dégagée que ses concurrentes. Elle appartient au gaec de l'hôtel d'or (Pierreville). On attendait évidemment les "leaders" de la PH en Manche, eux-aussi n'ont pas loupé leur rendez-vous avec cette première journée de Lessay. "Tempolive" (gaec de Grosmont, Urville-Nacqueville) a remporté une coupe en section, ainsi que "Mel Solara", propriété de l'earl de la Méloquerie (St Sauveur le Vicomte).

En Charolaise, très beau concours avec des femelles bien conformées; idem pour les taureaux. D'ailleurs cette épreuve a attiré beaucoup de monde; il est vrai que les allaitants ont du succès depuis quelques années et permettent à de nombreux jeunes, même si la conjoncture est moins favorable, de s'installer ou d'ouvrir un atelier en diversification. L'occasion, vendredi, de remettre les Sabots de Bronze à un Manchois, en l'occurrence Patrice Hérout, éleveur à Husson (sud-Manche).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Trois représentants de l’État visitent les fermes du Calvados
Le sous-préfet de Lisieux et la FDSEA, jeudi 17 novembre 2022. La sous-préfète de Vire et la Chambre, vendredi 18 novembre 2022.…
[EN IMAGES] La juge est fan de Jeannette dans la Manche
L’édition 2022 a été un bon cru pour le concours interdépartemental en race Normande à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 7 novembre…
Publicité