Aller au contenu principal

Concours Normande au SIA : Clochette fait bling-bling

Clochette, qui a été souvent appelée Poulidor en raison de sa seconde place, a cette fois-ci décroché le titre de grande championne. Une satisfaction pour l’éleveur, Thomas Dumesnil, installé à Rouellé (Orne). Il partage ce prix avec l’ensemble de ses collègues du département.

© SB

La grande championne du Salon de l’agriculture a monté une à une les marches du concours à Paris. Elle a été une des premières à fouler le sol du ring du hall 1 le 28 février dernier. Elle a débuté par décrocher la première place de sa section (5e lactation et plus). Son nom : Clochette issue de Parapet et Messager. Son propriétaire : Thomas Duvivier, installé à Rouellé dans le bocage ornais. Déjà, ce premier titre avait déclenché une belle émotion chez l’éleveur. « C’est une satisfaction. On y pense depuis longtemps », lâche-t-il la larme à l’œil.

Un rêve d’enfant
Cette vache est revenue pour le titre de meilleure laitière puis meilleure mamelle adulte. Elle est montée sur le podium à chaque fois. Et pour le titre ultime, elle était en compétition avec une vache du Maine-et-Loire, Indiana qui a terminé 1re également de sa section (1re lactation). Au final, le président du jury, Jacques Delaunay, a tranché. « Le choix n’était pas facile, » a-t-il confié. Il s’est porté sur Clochette. La joie et l’émotion étaient encore plus palpables pour ce président de la race Normande de l’Orne. « C’est un rêve d’enfant qui se réalise », confie-t-il à la descente du podium.


Les Manchois bien présents
Autre grand vainqueur de cette 53e édition, Luc Destres, éleveur manchois installé à Saint-Sauveur-le-Vicomte. Didefix termine à la seconde place de sa section (5e lactation et plus) et arrive en tête pour le titre de meilleure fromagère et bouchère. Elle n’en est pas à ses premières médailles puisqu’elle a toujours décroché une plaque depuis qu’elle vient à Paris. La relève est aussi assurée sur l’exploitation puisque l’éleveur classe Héroïque en pôle position de sa section. Quant à Colette Lequertier, elle revient également avec Héroïque pour la seconde année, en décrochant la première place de sa section. Comme quoi les Héroïques ont de l’avenir dans ces concours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité