Aller au contenu principal
Font Size

Concours Normande au SIA : Clochette fait bling-bling

Clochette, qui a été souvent appelée Poulidor en raison de sa seconde place, a cette fois-ci décroché le titre de grande championne. Une satisfaction pour l’éleveur, Thomas Dumesnil, installé à Rouellé (Orne). Il partage ce prix avec l’ensemble de ses collègues du département.

© SB

La grande championne du Salon de l’agriculture a monté une à une les marches du concours à Paris. Elle a été une des premières à fouler le sol du ring du hall 1 le 28 février dernier. Elle a débuté par décrocher la première place de sa section (5e lactation et plus). Son nom : Clochette issue de Parapet et Messager. Son propriétaire : Thomas Duvivier, installé à Rouellé dans le bocage ornais. Déjà, ce premier titre avait déclenché une belle émotion chez l’éleveur. « C’est une satisfaction. On y pense depuis longtemps », lâche-t-il la larme à l’œil.

Un rêve d’enfant
Cette vache est revenue pour le titre de meilleure laitière puis meilleure mamelle adulte. Elle est montée sur le podium à chaque fois. Et pour le titre ultime, elle était en compétition avec une vache du Maine-et-Loire, Indiana qui a terminé 1re également de sa section (1re lactation). Au final, le président du jury, Jacques Delaunay, a tranché. « Le choix n’était pas facile, » a-t-il confié. Il s’est porté sur Clochette. La joie et l’émotion étaient encore plus palpables pour ce président de la race Normande de l’Orne. « C’est un rêve d’enfant qui se réalise », confie-t-il à la descente du podium.


Les Manchois bien présents
Autre grand vainqueur de cette 53e édition, Luc Destres, éleveur manchois installé à Saint-Sauveur-le-Vicomte. Didefix termine à la seconde place de sa section (5e lactation et plus) et arrive en tête pour le titre de meilleure fromagère et bouchère. Elle n’en est pas à ses premières médailles puisqu’elle a toujours décroché une plaque depuis qu’elle vient à Paris. La relève est aussi assurée sur l’exploitation puisque l’éleveur classe Héroïque en pôle position de sa section. Quant à Colette Lequertier, elle revient également avec Héroïque pour la seconde année, en décrochant la première place de sa section. Comme quoi les Héroïques ont de l’avenir dans ces concours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité