Aller au contenu principal
Font Size

Confinement : les moyens pour écouler sa production

Après la fermeture des marchés lundi 24 mars, les Chambres d’agriculture ont obtenu quelques réouvertures. Elles actionnent tous les leviers pour permettre aux producteurs, touchés par les mesures de confinement, d’écouler leurs stocks.

Bienvenue à la ferme
Bienvenue à la ferme
© Chambre d'agriculture de l'Orne

Sur les 70 producteurs qui ont répondu au questionnaire de la Cran, ils disent tous connaître une diminution de leur chiffre d’affaires. Et pour la moitié d’entre eux, de plus de 50 %. « Le lait et les légumes étaient au départ en difficulté, aujourd’hui, ce sont les produits d’épicerie fine, comme le cidre, qui se vendent normalement aux touristes ou en restaurant », indique Stéphanie Raux-Brout, directrice du Pôle filières de la Cran.
Si la première préoccupation a été de « passer les infos règlementaires à tous les producteurs », la Chambre s’est attelée à la réouverture des marchés après leur fermeture, lundi 24 mars. Depuis, 62 marchés sont ouverts dans le Calvados, 32 dans la Manche, 26 dans l’Orne, 35 dans l’Eure et 28 en Seine-Maritime.

Débouchés
La solidarité entre producteurs a permis de sauver quelques situations. Les chèvres de Jabi à Trémont dans l’Orne, la Ferme de l’Epine près de Granville ou encore la Ferme coutançaise ont élargi leur offre de vente pour fournir des repas entiers. Les grandes enseignes ont aussi été sollicitées, après qu’elles ont annoncé leur soutien. Leclerc a actionné ses Alliances locales, Intermarché et Auchan ont proposé à ceux qui travaillaient avec la RHD d’écouler leur stock. L’enquête menée auprès des producteurs a permis de recenser les produits, les volumes, les DLC, vérifier que ceux-ci avaient des codes-barres. « On a aussi incité les producteurs à se rapprocher de leurs grandes surfaces de proximité », poursuit la directrice, qui n’a pas encore de retour sur les affaires passées.

Market place
Sur internet, de nombreuses initiatives ont fleuri pour mettre vendeurs et acheteurs en relation, cartographier les points de vente et les marchés (voir notre encadré) : des associations, les Départements, la Région. « Nous utilisons la plateforme de la CCI pour mettre en relation nos producteurs avec leur réseau de GMS, note Stéphanie Raux-Brout. Il y avait déjà plusieurs plateformes de distribution, ça fuse depuis le Covid, certaines proposent une carte, d’autres le paiement ou la livraison. Il faudra donner de la
cohérence à toutes ces démarches ». Plus tard, quand la crise sera passée.

 

Où s’adresser ?

Mises en relation
- CCI entraide Normandie : un formulaire à remplir pour être mis en relation avec les grandes et moyennes surfaces de Normandie adhérentes à la CCI.
http://www.ccirezo-normandie.fr
- La plateforme régionale : mise en relation des producteurs, distributeurs et consommateurs locaux
https://normandie-rollon.fr/

Cartographies
27 : C’est fait dans l’Eure
76 : Mon Panier76
14 : Entraide Calvados

Commandes en ligne et livraisons
MILPerche à Longny-les-Villages (61)
Bienvenue à la ferme : https://www.normandiealaferme.com ou www.drive-fermier.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité