Aller au contenu principal

Prim'Holstein
Consanguinité ? La fin du "Star system"

Vincent Macaire, technicien de Prim’Holstein France, ne fait pas dans la dentelle. Intervenant sur les problèmes de consanguinité, la semaine dernière dans la Manche, il évoque la fin d’un système, celui du choix unique des stars de la race sur les accouplements. « Il faut plus de variabilité en jouant la carte de la génomique (plus de taureaux et des origines différentes) avec un renouvellement plus rapide des souches. Problème, en pratique, si nous avons plus de taureaux, ils sont issus des mêmes pères déjà très utilisés ».

Actuellement le taux de consanguinité en race PH est acceptable. Si rien est fait à l'horizon 2020, des problèmes surgiront.
Actuellement le taux de consanguinité en race PH est acceptable. Si rien est fait à l'horizon 2020, des problèmes surgiront.
© ec

Effectuer un bilan des problèmes est une chose, encore faut-il proposer des solutions. « Éviter bien sûr les accouplements d’individus apparentés afin d’éviter le fameux seuil de 7% ». Concrètement, les éleveurs doivent aller sur des taureaux plus originaux qui ont un seul défaut… Leur absence de disponibilité ou choisir, une fois de plus, de descendre dans les index.  L’OS Prim’Holstein devrait changer prochainement les ISU, il est vrai que la dernière table remonte à plus de 10 ans, un indice consanguinité devrait être inclus.


La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité