Aller au contenu principal

Consommation : testez votre tracteur

Le banc d’essai moteur est de retour dans le Calvados du 19 au 23 décembre 2016. Les inscriptions auprès de la fédération des CUMA ont débuté

© VM

50 % des charges de mécanisation d’une exploitation agricole concernent le parc tracteur et le carburant. Pour mieux maîtriser ses charges, il est possible de diagnostiquer son tracteur. Premier objectif : connaître ses performances réelles (puissance, couple et réserve de couple, consommation de carburant horaire et spécifique, débit de la pompe) et identifier son comportement (travaux adaptés). Passer son tracteur au banc d’essai permet également de déceler un problème durant la garantie, de surveiller son vieillissement et de faire la chasse au gaspillage de carburant. Enfin, c’est l’occasion pour l’agriculteur de se sensibiliser à une conduite qui valorise bien le moteur selon les travaux à effectuer.


Des diagnostics réalisés par une association neutre
Ces diagnostics sont réalisés avec l’association « Aile ».  « Depuis 20 ans, Aile est reconnu pour sa neutralité et ses nombreuses références.  D’ailleurs l’association réalise les essais pour le magazine « matériels agricoles », et intervient dans la création de nombreuses références autour des économies de carburant », indique Florian Fremont, conseiller agroéquipement de Fédération des Cuma de Basse-Normandie.

Produire des références
Plus nombreux sont les tracteurs à passer au banc d’essai, plus les références sont denses. « On produit de la référence : courbes terrain de tracteurs pour du conseil à l’achat toujours plus efficace. Les exploitants bénéficient d’un référentiel de pannes et d’avis d’utilisateurs ». Par exemple, des problèmes de réglage de la pompe d’injection (débit régulation, calage, correction du débit...) ou de combustion (injecteurs, calage de la pompe d´injection, soupapes, compression, filtres, avance automatique) peuvent être décelés. Dans l’Ouest de la France, l’association AILE diagnostique environ 700 tracteurs  tous les ans, depuis 1995. Les inscriptions sont possibles auprès de Floriant Frémont (CUMA) par mail (florian.fremont@cuma.fr) ou par téléphone (02.31.53.55.16).

En pratique
- Durée du passage : 45 minutes (venir avec la carte grise du tracteur).
- Nous venons chez vous (grouper 4 tracteurs minimum par lieu).
- Les filtres (air, gasoil) doivent être nettoyés. Moteur et transmissions chaudes.
- Documents remis : bulletin d’essai complet (4 pages) avec graphes et commentaires d’un spécialiste (en intégrant : transmission, pneumatiques,…). Nous produisons également de nombreuses références qui vous seront bien évidemment accessibles.
- Coût : 85 € HT (170 € de base – aide de 50% du département).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité