Aller au contenu principal

Banque
Crédit Agricole Normandie : croissance mais prudence

Le Crédit Agricole Normandie est la première banque assurance de la région. Malgré une croissance continue, le climat bancaire international impose la prudence.

Le Crédit Agricole Normandie a tenu, jeudi dernier à Caen, son assemblée annuelle. Son président et son directeur général, Daniel Epron et Marc Deschamps, ont lors d’une conférence de presse commenté les chiffres d’un bon cru 2007. “Quasiment tous les ratios affichent un plus malgré une conjoncture difficile et une année électorale,” s’est satisfait Marc Deschamps. La clé de ce succès : “un groupe international basé sur des banques de proximité qui ont encore de la terre aux chaussures. Cela permet d’avoir un peu de sécurité”, a rappelé Daniel Epron. Ainsi, même si le leader régional de la banque assurance affiche un bon bilan de santé, l’heure n’est pas à l’euphorie. La crise bancaire mondiale plombe l’ambiance. La prudence s’impose.
3e caisse agricole
Le Crédit Agricole Normandie n’a rien renié de ses origines. Au niveau national et parmi les 39 caisses régionales, il pointe à la troisième place pour les prêts à l’agriculture. “Dans un contexte d’interrogations sur l’évolution de l’agriculture et de son rôle, nous portons les investissements à un niveau encore jamais atteint. Les réalisations crédits progressent de près de 13 % avec une part essentielle liée à AGILOR.” Daniel Epron a également rappelé le leadership du Crédit Agricole Normandie sur le dossier du renouvellement des générations en agriculture et donc sur celui de l’installation. Autre développement agricole: l’essor de “pleinchamp.com”. Un site de références pour la gestion des comptes bancaires mais aussi un site de services (comme la météo) et d’information qui fédère aujourd’hui 25 partenaires professionnels locaux.
Bilan
En hausse de +8,9 % pour atteindre 12,5 Mrde.
PNB
Le Produit Net Bancaire s’élève à 400,2 Me en progression de + 1,4 %.
RBE
Le Résultat Brut d’Exploitation passe de 179,4 Me en 2006 à 174,5 Me en 2007 alors que le résultat net social atteint 94,2 Me.
Créances
Le taux de créances douteuses passe de 2,34 % à 1,96 %. Le taux de couverture par provisions atteint 78,8 %.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Prix du lait juillet 2022 : le compte n’y est vraiment pas selon Ludovic Blin
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Mesures de restriction d’eau dans le Calvados
La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable début juillet 2022. L’absence de précipitation ainsi que les…
Moisson 2022 : dernière ligne droite
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 25 …
Coquillages et préjugés : Anaïs, portrait d’une reconvertie
Le Comité régional conchyliculture (CRC) a lancé sa campagne de communication ConchyQuoi en mai 2022 sur les réseaux sociaux. Des…
Moisson 2022 : rapide et en avance
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 18 …
Sécheresse - Prix du lait - FDSEA-JA 50
Sécheresse 2022 : les agriculteurs face à une « situation critique »
La FDSEA et les Jeunes agriculteurs de la Manche ont tiré la sonnette d’alarme, lundi 8 août 2022 à Saint-Lô, sur les difficultés…
Publicité