Aller au contenu principal

Banque
Crédit Agricole Normandie : croissance mais prudence

Le Crédit Agricole Normandie est la première banque assurance de la région. Malgré une croissance continue, le climat bancaire international impose la prudence.

Le Crédit Agricole Normandie a tenu, jeudi dernier à Caen, son assemblée annuelle. Son président et son directeur général, Daniel Epron et Marc Deschamps, ont lors d’une conférence de presse commenté les chiffres d’un bon cru 2007. “Quasiment tous les ratios affichent un plus malgré une conjoncture difficile et une année électorale,” s’est satisfait Marc Deschamps. La clé de ce succès : “un groupe international basé sur des banques de proximité qui ont encore de la terre aux chaussures. Cela permet d’avoir un peu de sécurité”, a rappelé Daniel Epron. Ainsi, même si le leader régional de la banque assurance affiche un bon bilan de santé, l’heure n’est pas à l’euphorie. La crise bancaire mondiale plombe l’ambiance. La prudence s’impose.
3e caisse agricole
Le Crédit Agricole Normandie n’a rien renié de ses origines. Au niveau national et parmi les 39 caisses régionales, il pointe à la troisième place pour les prêts à l’agriculture. “Dans un contexte d’interrogations sur l’évolution de l’agriculture et de son rôle, nous portons les investissements à un niveau encore jamais atteint. Les réalisations crédits progressent de près de 13 % avec une part essentielle liée à AGILOR.” Daniel Epron a également rappelé le leadership du Crédit Agricole Normandie sur le dossier du renouvellement des générations en agriculture et donc sur celui de l’installation. Autre développement agricole: l’essor de “pleinchamp.com”. Un site de références pour la gestion des comptes bancaires mais aussi un site de services (comme la météo) et d’information qui fédère aujourd’hui 25 partenaires professionnels locaux.
Bilan
En hausse de +8,9 % pour atteindre 12,5 Mrde.
PNB
Le Produit Net Bancaire s’élève à 400,2 Me en progression de + 1,4 %.
RBE
Le Résultat Brut d’Exploitation passe de 179,4 Me en 2006 à 174,5 Me en 2007 alors que le résultat net social atteint 94,2 Me.
Créances
Le taux de créances douteuses passe de 2,34 % à 1,96 %. Le taux de couverture par provisions atteint 78,8 %.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité