Aller au contenu principal

Adasea
Cultiver l’installation

Territoire et installation : deux enjeux pour l’Adasea du Calvados. Ces thèmes étaient au centre des débats lors de l’assemblée générale de l’association. Les élus locaux se révèlent aussi des vecteurs des politiques d’installation.

Jean-Luc Paris : “Certains élus locaux nous demandent parfois soit des installations en bio, soit des installations 
à 1 000 000 litres de lait. J’ai parfois l’impression d’être sur une autre planète”.
Jean-Luc Paris : “Certains élus locaux nous demandent parfois soit des installations en bio, soit des installations
à 1 000 000 litres de lait. J’ai parfois l’impression d’être sur une autre planète”.
© V.M.

Avec les difficultés économiques, faut-il encore installer des jeunes ? Cette question, Jean-Luc Paris se l’est posée. Mais le président de l’Adasea y croit. Sa preuve : la motivation des candidats. “Ils sont toujours demandeurs. La crise n’arrêtera pas les jeunes motivés. Nous comptons toujours plus de candidats que de fermes à reprendre. Souvenons nous également : nous avons connu des difficultés laitières 12 ans plus tôt. Il faut y croire. La démographie montre qu’on aura besoin de nous”, a expliqué Jean-Luc Paris en préambule de l’exposé de Jérôme Daniel. Thème retenu : “l’installation au cœur de notre territoire”.

Politique agricole : de Bruxelles au canton
Le Calvados compte actuellement 25 % d’installation hors-cadre familial, contre 30 % pour la moyenne nationale. Sur les 10 dernières années, l’ouest du département se montre également plus favorable à l’installation. L’Adasea tente d’expliquer certains dynamismes territoriaux. La structure intervient sur ce sujet dans le cadre du Projet Agricole Départemental. “Nous avons rencontré les élus sur le terrain. Nous constatons un manque d’appropriation de la question agricole. Tout ne se joue pas à Bruxelles. A commencer par la circulation des tracteurs dans les bourgs !”, insiste Jérôme Daniel, directeur de l’Adasea. Le monde agricole est perçu comme un secteur bien organisé, donc capable de gérer ses problèmes en interne. Mais petit oubli des élus : les agriculteurs sont devenus minoritaires. S’y ajoutent des politiques territoriales complexes, maîtrisées par quelques initiés.
L’Adasea a travaillé avec plusieurs communautés de communes. Objectif : apporter une expertise aux acteurs locaux. Certaines CDC bénéficient d’un repérage précoce des cédants. Parmi elles, celle d’Isigny-sur-Mer. Sur cette zone, 70 agriculteurs de plus de 70 ans ont été recensés. 60 sont désormais accompagnés par l’Adasea. “Nous avons observé des exploitations viables, avec un  total de 3 600 000 litres de lait à reprendre. Le potentiel d’installation est là. Le canton bénéficie encore d’une forte densité agricole. Nous avons donc sensibilisé les élus de la CDC. Cependant, l’appropriation du message reste à déterminer”, résume Jérôme Daniel.

Rencontre des élus des communautés de communes
Autre exemple avec la communauté de communes de Falaise : 180 agriculteurs âgés de plus de 55 ans y sont dénombrés. “Les cédants rencontrés s’interrogent. Avec la restructuration laitière et céréalière, peu de jeunes se sont installés. Mais, nous sentons l’émergence d’une dynamique portée par les élus”. Des propos modérés par Jean-Philippe Mesnil, président du Cdfa, agriculteur et élu de la CDC de Falaise : “on observe aujourd’hui un dynamisme. Au début, je me sentais bien seul autour de la table”.
D’un canton à l’autre, l’implication des collectivités locales varie. “Nous devons y consacrer du temps”, résume Jean-Luc Paris. “On entend toutes sortes de discours. Soit on installe en bio, soit on installe avec 1 000 000 de litres. J’ai parfois l’impression d’être sur une autre planète !” Mais autre planète ou pas, la population a besoin d’agriculteurs.

Répertoire Départ Installation

- En 2008, le RDI a contribué à la transmission de 21 exploitations. Ce chiffre augmente depuis 5 ans. Le RDi représente désormais une installation sur cinq.
- L’activité du répertoire reste soutenue avec 182 candidats à l’installation et 35 exploitations inscrites.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Nicolas Tison - 61
Salon tous paysans : édition 1 ce week-end à Alençon
Exit Ferme en fête, place au Salon tous paysans, organisé samedi 13 et dimanche 14 novembre 2021, au parc Anova, à Alençon. Entre…
VIDEO. Le bois d’élagage valorisé en plaquettes
Installé à Condé-en-Normandie (14), Tony Soisnard dédie une grande part de son activité à l’entretien des routes et des haies.…
Tuberculose bovine : un cas de la souche anglaise détecté en Suisse normande
La semaine dernière, un cas de tuberculose bovine a été détecté dans un élevage de Suisse normande. Le siège de l’exploitation…
Des éleveurs témoignent
Tout augmente, les charges explosent
Depuis plusieurs semaines, les éleveurs tirent la sonnette d’alarme face à l’évolution des charges. Fuel, engrais, aliments...…
Gènes diffusion, Littoral Normand
Littoral normand et Gènes diffusion s’associent lors de portes ouvertes
Les deux organismes ont fait de l’innovation cause commune, mardi 23 novembre 2021, à Carentan-les-Marais (50). Les structures…
MANIF JA 50 PREFECTURE
JA : manifestation devant les grilles de la préfecture
Après une rencontre avec les parlementaires aux côtés de la FDSEA de la Manche le 15 novembre 2021, les Jeunes agriculteurs de la…
Publicité