Aller au contenu principal

Face à la crise du lait
Danone met le turbo sur le bio

Pas de doute, le lait au niveau européen ou mondial connaît lui aussi la récession. Chez Danone, on s’accroche au train du bio avec en point de mire 3 millions de litres valorisés en 2012.

François Roulland, président du groupement, “ “les producteurs ne doivent pas dépasser leur allocations de fin de campagne, sous peine de pénaliser l’entreprise qui a bien du mal à se débarasser du lait “spot”.
François Roulland, président du groupement, “ “les producteurs ne doivent pas dépasser leur allocations de fin de campagne, sous peine de pénaliser l’entreprise qui a bien du mal à se débarasser du lait “spot”.
© EC

Après l’euphorie de la campagne  2007, éleveurs et transformateurs connaissent sinon le marasme, du moins la récession sur la valorisation de la matière première. Mercredi 4 mars, au molay-Littry,  lors de l’assemblée générale du groupement de producteurs des Trois Vallées, structure livrant à l’usine Danone , présidée par François Roulland, responsables de collecte, des producteurs, de l’usine ou encore d’Atla ont dressé une situation française, européenne et mondiale en forte surproduction. Dans ce contexte, la crise économique frappe le panier de la ménagère qui boude les produits laitiers. Si Danone se positionne toujours sur ses quatre grandes démarches (sécurité, qualité, quantité et compétitivité), le groupe met le turbo sur le développement de la collecte “bio” qui semble exploser en France. “Au Molay, nous fabriquons déjà des produits sous la marque “lait de vache” par le biais de notre filiale “Stonyfield”. Actuellement, nous valorisons 730 000 l grâce à trois producteurs. Pour 2012, nous visons les 3 millions de litres en bio”.

(La suite dans votre édition du 12 mars)
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Prix du lait juillet 2022 : le compte n’y est vraiment pas selon Ludovic Blin
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Moisson 2022 : dernière ligne droite
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 25 …
Mesures de restriction d’eau dans le Calvados
La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable début juillet 2022. L’absence de précipitation ainsi que les…
Coquillages et préjugés : Anaïs, portrait d’une reconvertie
Le Comité régional conchyliculture (CRC) a lancé sa campagne de communication ConchyQuoi en mai 2022 sur les réseaux sociaux. Des…
Moisson 2022 : rapide et en avance
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 18 …
Après l’incendie en plaine de Caen, le fatalisme et les semis
Mardi 19 juillet 2022, un incendie a ravagé 230 ha dans la plaine de Caen. Geoffroy de Lesquen a perdu une parcelle de blé sur…
Publicité