Aller au contenu principal

Face à la crise du lait
Danone met le turbo sur le bio

Pas de doute, le lait au niveau européen ou mondial connaît lui aussi la récession. Chez Danone, on s’accroche au train du bio avec en point de mire 3 millions de litres valorisés en 2012.

François Roulland, président du groupement, “ “les producteurs ne doivent pas dépasser leur allocations de fin de campagne, sous peine de pénaliser l’entreprise qui a bien du mal à se débarasser du lait “spot”.
François Roulland, président du groupement, “ “les producteurs ne doivent pas dépasser leur allocations de fin de campagne, sous peine de pénaliser l’entreprise qui a bien du mal à se débarasser du lait “spot”.
© EC

Après l’euphorie de la campagne  2007, éleveurs et transformateurs connaissent sinon le marasme, du moins la récession sur la valorisation de la matière première. Mercredi 4 mars, au molay-Littry,  lors de l’assemblée générale du groupement de producteurs des Trois Vallées, structure livrant à l’usine Danone , présidée par François Roulland, responsables de collecte, des producteurs, de l’usine ou encore d’Atla ont dressé une situation française, européenne et mondiale en forte surproduction. Dans ce contexte, la crise économique frappe le panier de la ménagère qui boude les produits laitiers. Si Danone se positionne toujours sur ses quatre grandes démarches (sécurité, qualité, quantité et compétitivité), le groupe met le turbo sur le développement de la collecte “bio” qui semble exploser en France. “Au Molay, nous fabriquons déjà des produits sous la marque “lait de vache” par le biais de notre filiale “Stonyfield”. Actuellement, nous valorisons 730 000 l grâce à trois producteurs. Pour 2012, nous visons les 3 millions de litres en bio”.

(La suite dans votre édition du 12 mars)
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité