Aller au contenu principal

OS race Normande
Dans la tourmente

Une soixantaine de délégués des différents pôles ont donc participé à ce qui aurait dû être l’assemblée générale constitutive de l’OS en 2008. Bref rappel, dans cette même salle d’Avranches, le quorum n’avait pas été atteint obligeant les dirigeants à renouveler l’opération quinze jours plus tard à Laval. A cette époque, si des bruits de couloirs circulaient, aucune opposition n’avait été enregistrée. Mardi dernier, il en a été tout autre avec une levée de boucliers, juste après les 10 résolutions dont une refusée par la salle, celle concernant le vote par correspondance. Gérard Renvoizé (Sarthe), Michel Hamel et Benoît Flambard montant au créneau, « ce type de vote permettrait de faire une assemblée générale à trois personnes alors que justement une ag est un moment fort dans la vie de l’association ». Conciliant, après un rapide tour de salle, Jacques Legendre, président de l’OS, a retiré la sixième résolution.

Jacques Legendre, imperturbable ou presque face aux critiques de la salle.
Jacques Legendre, imperturbable ou presque face aux critiques de la salle.
© EC

Thierry Hulmer (France Contrôle Laitier), lui, a mis les pieds dans le plat, « l’évolution génomique n’appartient pas qu’à une structure ; les US ne sont pas les seuls à avoir investi. Les interprofessions laitières et bovines ainsi que l’            État ont abondé l’enveloppe. Quant au travail de l’OS, il faut aujourd’hui clarifier les choses. C’est clair, avec la nouvelle structure, il y a une incompréhension de la base sur le terrain ». Passant au regroupement sur Domfront, « je l’ai validé voici un an, aujourd’hui je ne serais pas sûr de faire de même ». Pascal Orvain (Normande 50) est intervenu dans le même sens, « qu’il y ait des dégâts avec cette restructuration, d’accord mais pas à ce point. Ce que nous voulons c’est une lisibilité qui n’existe pas pour le moment ». Nouvelle prise de parole de Gérard Renvoizé, « les éleveurs doivent reprendre le pouvoir. Je donne jusqu’au National de Saint-Lô en juin pour une nouvelle feuille de route, sinon je démissionne ».  

La suite dans votre édition de jeudi prochain

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Nouvelle mobilisation ce mercredi 24 janvier 2024 à Domfront, dans l'Orne
L’épisode neigeux a eu raison de la mobilisation prévue jeudi 18 janvier 2024 devant l’usine Lactalis de Domfront (Orne). Mais il…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
[EN IMAGES] Mobilisation des agriculteurs : des produits sortis des rayons
Alors que la colère du monde agricole monte dans toute la France, les producteurs de la Manche sont entrés en action lundi 22…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Sunlait veut trouver une issue pour ses producteurs
Depuis 2020, les relations entre Sunlait et Savencia sont tendues, jusqu’à les conduire devant les tribunaux en raison d’un…
[EN IMAGES] Des annonces concrètes suspendent les actions dans la Manche
Après les annonces du Premier ministre, Gabriel Attal, le 1er février 2024, les présidents de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs…
Publicité