Aller au contenu principal

Politique
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre

Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple députée, laboure le terrain de la proximité. Elle place l'agriculture parmi ses priorités.

© TG

Elue député de la 6e circonscription du Calvados en juin 2022, Elisabeth Borne a fait quelques apparitions sur ce territoire mais coiffée de sa casquette de Première ministre. Depuis ce mardi, c'est une députée à temps plein qui siège sur les bancs de l'assemblée. Le 8 février 2024, conduite par Nicolas Declomesnil (élu de la Chambre d'agriculture), elle a visité le Gaec Pupin à Maizet. L'occasion d'un large tour d'horizon agricole, actualité oblige.

Lire aussi : Élisabeth Borne de passage sur le pavillon Normandie


Quel est le sens de votre visite aujourd'hui sur une exploitation agricole ?

On a besoin de nos agriculteurs. Ils jouent un rôle essentiel dans notre souveraineté alimentaire mais aussi dans l'aménagement du territoire. J'ai ressenti toute la douleur exprimée ces dernières semaines. Au-delà de l'expression nationale, je tenais à venir ici, chez des éleveurs très engagés dans toutes les transformations qu'ils ont à mener, pour entendre concrètement leurs attentes. On ne peut pas opposer l'agriculture et la transition écologique.

Ce coup de colère, vous l'aviez senti venir ?

Début décembre, j'ai fait le point avec les présidents de la FNSEA et de JA. L'opération des panneaux retournés "On marche sur la tête" constituait une alerte. C'est la raison pour laquelle, à l'époque, j'avais décidé de surseoir à certaines augmentations de redevances. On s'était dit avec les organisations professionnelles agricoles qu'on avait un agenda de travail dans le cadre du pacte sur la loi d'orientation agricole. Le cri d'alarme exprimé depuis a été très fort. Il faut donc poursuivre et même approfondir ce travail pour apporter des réponses aux agriculteurs.

Lire aussi : Élisabeth Borne en visite à Boeuf en fête puis nommée à Matignon

Où placez-vous l'agriculture
sur l'échiquier de vos préoccupations ?

Que ce soit au niveau national ou au niveau de ma circonscription, l'agriculture constitue une priorité. Je vais m'investir pleinement dans mon mandat pour une agriculture qui se porte mieux et des agriculteurs qui vivent mieux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Entretien : pas de cours d'eau à la main dans la Manche
Point d'étape sur les conséquences de la tempête Ciaran, la pluviométrie abondante, la gestion des arbres, des branchages, des…
Publicité