Aller au contenu principal
Font Size

Salon aux Champs dans la Manche
Dans les starting-blocks

Les organisateurs attendent 10 000 personnes, les 1er et 2 septembre à quelques encablures du Teilleul (Manche). Autant dire que la parcelle de 35 ha verra défiler tous les amateurs de machinisme, surtout ceux intéressés avant tout par l’esprit Cuma.Au gaec Lebrun, à Husson, petite commune qui accueille cette manifestation, on prend les choses calmement mais sûrement. Autrement dit, un zeste de philosophie lié à un planning savamment calculé.De son côté Christian Heuzé, président de la cuma locale, dite de la « station et initiateur du Salon aux Champs dans la Manche, de concert avec le regretté Gustave Aubrée (ancien président de la FR Cuma, décédé en 2009) souligne, « nous travaillons en fait sur le projet depuis 1998. La dernière manifestation cuma « Grand Ouest » datait de 1991, à St Quentin sur le Homme, près d’Avranches).

L'accent sera bien sûr mis sur le matériel, comme les automotrices,  mais aussi sur les circuits courts ou encore l'emploi salarié, lors du prochain Salon aux Champs.
L'accent sera bien sûr mis sur le matériel, comme les automotrices, mais aussi sur les circuits courts ou encore l'emploi salarié, lors du prochain Salon aux Champs.
© ec

 Les salons ? Christian Heuzé les connaît sur le bout des doigts. « Je suis aussi administrateur de l’organisation du Salon aux champs, basée à Rennes » Mais quel message notre homme veut-il faire passer en priorité ? « Avant tout celui de la solidarité. Le système « cuma » est basé sur cette notion. Nous combattons l’individualisme et ses conséquences sur l’économie des exploitations. Trop d’agriculteurs ont la tête dans le guidon. Ils deviennent trop dépendants de décisions extérieures, prises à leur insu, et risquent de décrocher à un moment ou à un autre ». 

La suite dans votre prochaine édition
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité