Aller au contenu principal

Maïs
Date d’ensilage : visitez les parcelles

Les dates prévues de récolte en ensilage pour 2011 montrent que nous avons perdu l’avance initiale. Néanmoins, l’avantage acquis grâce à la précocité des semis (avant le 15 avril) demeure.

Dates d’ensilage estimées par décade à partir des données météo France
Les tableaux parus dans l'Agriculteur Normand du 25 août (p25) présentent les dates prévisionnelles des dates d’ensilage, calculées à partir des données climatiques de l’année 2011 jusqu’à la date du 20 août, complétées par les données fréquentielles des différentes stations météo. L’exercice a été réalisé en tenant compte des besoins climatiques des variétés très précoces et précoces.

Ces dates prévisionnelles théoriques, doivent être complétées par une évaluation au champ.

En pratique au champ
- prélever plusieurs épis consécutifs à différents endroits de la parcelle,
- les casser en deux et observer la répartition des différents types d’amidon, laiteux, pâteux et vitreux pour en déduire l’estimation du taux de MS plante entière.
- La période optimale de récolte correspond à une répartition des trois amidons en trois tiers dans les grains des couronnes centrales de l’épi (humidité du grain d’environ 50 % et 32 % de MS plante entière pour un maïs en bon état végétatif). Pour anticiper par rapport à ce stade, on observe l’apparition et la progression de la lentille vitreuse.
Pour être pertinente, l’observation doit être réalisée à l’intérieur de la parcelle (hors rangs de bordure), sur les grains des couronnes centrales, et sur plusieurs épis successifs.

Et pour une parcelle hétérogène ?
Comment faire quand les parcelles ont des maïs hétérogènes résultant de 2 ou 3 périodes de levée avec des écarts de levée de 1mois et ½ dans certains cas ? Dans l’idéal, un maïs fourrage homogène se récolte entre 28 et 36 % de MS. Dans ces conditions, la valeur nutritive, la conservation et le potentiel dégagé sont à l’optimum. Sur une parcelle hétérogène, il faudrait que les matières sèches des plantes les plus en retard et celles des plantes  les plus avancées se situent dans cette fourchette de 28 – 36 %. Dans la mesure où l’ensileuse ne passera qu’une fois dans la parcelle,  il convient de choisir la date de récolte en fonction de la maturité des plantes majoritaires.  Si la première levée est dominante c’est la maturité de la 1ère levée qui pilote la date de récolte : on récoltera les plantes les plus avancées à 36 % de MS pour laisser les plantes levées tardivement évoluer au maximum en espérant qu’elles arrivent à 28 % de MS. Inversement, si la seconde levée est majoritaire c’est elle qui décidera de la date de récolte en visant 28 % de MS en souhaitant que les premières levées ne dépassent pas 36 % de MS !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité