Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Equipement
De 60 à 200 vaches : une traite de Titan robotisée

Avec ses 2,3,4 voire 5 boxes et son bras mobile, le robot de traite Titan de chez RMS peut traire jusqu’à 200 vaches.

(1) : Robot Milking Solutions 9 rue Flora 25300 Doubs Tél. 03 81 49 94 63 -www.robotmilking.com
(1) : Robot Milking Solutions 9 rue Flora 25300 Doubs Tél. 03 81 49 94 63 -www.robotmilking.com
© TG
C’est la saison du Tour de France. RMS(1) et son robot de traite font le leur. La semaine dernière, il faisait étape chez Patrice Lepainteur à Montchamp (14). Flexible et évolutif Avec ce nouveau concept, RMS fait sauter un verrou : celui du nombre maximal de vaches que peut traire un robot de traite. Déclinable en 2, 3, 4 ou 5 boxes, Titan assure jusqu’ à 200 vaches. La technologie repose sur le principe d’un robot suspendu entraîné sur un rail supérieur qui se déplace d’un box à l’autre à une vitesse maximale de 2,5 m/sec. Il utilise un système à double détection. D’une part, une caméra optique, associée à un laser, permet la détection du trayon de référence. Ensuite, un capteur rotatif à ultrasons contrôle le branchement individuel de chaque gobelet sur les trayons. Les boxes sont en acier inoxydable et aluminium avec un sol en caoutchouc anti-glissement. Le logiciel de gestion Titan DMS (Data Manager System) fonctionne sous Windows XP. Il est opérationnel à partir d’un écran tactile monté sur l’unité de service. Il est entièrement autonome et accessible via intranet/internet ou par des systèmes sans fil. A noter enfin que le constructeur l’assure compatible avec le pâturage. Th. Guillemot
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité