Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Maïs et blé dans la Manche
"De l'eau dans les quinze jours, sinon..."

Jean-Michel Debesne, producteur laitier au Val saint-Père, à quelques encablures d'Avranches l'annonce fort et clair. "Pour le moment, les maïs en sont encore au stade racinaire. Les blés tiennent la route, mais pour peu de temps. Je suis pourtant inquiet. S'il ne pleut pas dans les quinze jours régulièrement, toutes les récoltes seront pénalisées". Jean-Michel surveille donc la météo chaque jour, d'autant plus que sur son système d'exploitation, le maïs est la base de la ration des laitières".

Jean-Michel Debesne, producteur laitier dans le sud-Manche, voit peu à peu ses pâtures griller; Il est inquiet pour ses maïs, orges et blés.
Jean-Michel Debesne, producteur laitier dans le sud-Manche, voit peu à peu ses pâtures griller; Il est inquiet pour ses maïs, orges et blés.
© ec

Le manque d'eau a pourtant commencé à frapper les exploitations, qu'elles soient laitières ou allaitantes. "Certains exploitants vendent leurs animaux (génisses) ou renoncent à les finir pour économiser les stocks".


La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité