Aller au contenu principal

Dossier PAC
Déclaration confinée : la FDSEA Manche propose son aide à distance

En plein confinement, la plupart des rendez-vous sont interdits et repoussés. Pour aider les agriculteurs qui le souhaitent, la FDSEA de la Manche a mis en place un service à distance.

© AN

Au Gaec de la Vacquerie à Hambye, Delphine et Vincent David ont l’habitude de réaliser leur déclaration PAC tous les ans avec les services de la FDSEA de la Manche. Cette année, ils veulent être dans les premiers, « pour être opérationnels pour le maïs parce qu’on sait qu’il y a du travail derrière », indique l’éleveuse. Le rendez-vous était posé bien avant le confinement. « Notre conseiller nous a proposé de maintenir le rendez-vous à distance ». Un premier appel en visioconférence leur permet de constater que tout fonctionne. Lors du second, ils réalisent la déclaration. « On n’a pas mis la caméra, parce que ça prenait trop de débit, explique Delphine David, mais on s’entendait ». Le conseiller prend la main à distance sur le dossier PAC, puis leur envoie la partie administrative à signer que l’éleveuse scanne et renvoie. Le rendez-vous a duré « 1h30 à 2h, parce que notre dossier est complexe. En principe c’est nous qui allons à la Chambre, on a gagné l’aller-retour », s’amuse Delphine David qui « conseille fortement le service, ça fonctionne très bien et tout s’est fait très rapidement. On est prêt à recommencer ».

La FDSEA de la Manche accompagne les agriculteurs pour leur déclaration PAC
La FDSEA 50 a mis en place un dispositif exceptionnel opérationnel depuis lundi 6 avril. Nos conseillers qui sont en télétravail depuis le début de la crise peuvent assurer les déclarations PAC en visioconférence.
Nous sommes conscients que ce mode déclaratif, basé sur des explications à distance, rendra plus fastidieux qu’à l’accoutumée la déclaration, pour l’agriculteur comme pour le conseiller. Mais dans ce contexte exceptionnel, nous sommes prêts à relever ce nouveau défi !
Les agriculteurs qui souhaitent bénéficier de cet accompagnement sont invités, dès maintenant, à contacter Sandrine Simon au 02.33.06.45.35 pour fixer un rendez-vous et pour plus d’explications.
Il ne faut cependant pas perdre de temps et démarrer les déclarations dès maintenant. En effet, il convient avant tout d’assurer le premier versement des aides au 15 octobre pour sécuriser les trésoreries, pour tous les agriculteurs du département.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
Publicité