Aller au contenu principal

Jean-Michel Lemétayer, Président de la FNSEA
Défendre le revenu des agriculteurs, sans oublier la réalité, est notre credo

La déclaration de Jean-Michel LEMETAYER (président de la FNSEA) après l'accord sur le prix du lait.

En signant cet accord au niveau national, les responsables que nous sommes, voulaient éviter l'alignement sur le moins disant. En effet, négocier laiterie par laiterie c'est prendre le risque de la division, de la pression directe sur les producteurs et, in fine, de la spécialisation régionale.
En signant cet accord au niveau national, les responsables que nous sommes, voulaient éviter l'alignement sur le moins disant. En effet, négocier laiterie par laiterie c'est prendre le risque de la division, de la pression directe sur les producteurs et, in fine, de la spécialisation régionale.
© TG

"Les familles professionnelles de la filière laitière ont conclu un accord lundi soir après sept semaines de mobilisation des producteurs. Cet accord était indispensable au regard de l'action des laitiers, de la situation des marchés et des possibilités de négociation pour l'avenir. J'avais indiqué dès la semaine dernière la nécessité de sortir de la crise face aux tensions grandissantes sur le terrain.

La FNSEA est un syndicat responsable et la FNPLait a pris, avec cette signature, un certain nombre d'engagements. Défendre le revenu des agriculteurs sans oublier la réalité, c'est-à-dire la situation du marché, est notre credo. Cela montre la différence avec d'autres... Ainsi la Coordination rurale et la Confédération paysanne se sont égosillées en dénonçant immédiatement cet accord. D'ailleurs à force d'être contre tout, on finit par être contre soi !

En signant cet accord au niveau national, les responsables que nous sommes, voulaient éviter l'alignement sur le moins disant. En effet, négocier laiterie par laiterie c'est prendre le risque de la division, de la pression directe sur les producteurs et, in fine, de la spécialisation régionale. Plus que jamais l'heure est à la vigilance, y compris dans le cadre des futures négociations avec la distribution pour 2009.

Je souhaite d'ores et déjà, loin de toute démagogie, une année responsable à nos concurrents, qui nous critiquent sans jamais proposer ! Les producteurs sauront reconnaître le sens des responsabilités de la FNSEA et de la FNPLait. L'intérêt de la filière laitière et le travail de son interprofession sont de faire en sorte que les entreprises coopératives ou privées et les producteurs puissent se comprendre. Les unes ont besoin des autres et vice et versa. L'avenir passe par un dialogue vigilant mais renforcé dont le CNIEL est le lieu privilégié."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité