Aller au contenu principal

Dégâts sur culture : sortez le corbeau du maïs

A quelques semaines des premiers semis de maïs, pensez à faire traiter vos semences avec le seul répulsif « oiseaux » encore autorisé sur le marché : le Korit.

Avec le retrait du marché du Thiram, il ne reste plus que le Korit 420 FS comme répulsif corvidé sur maïs. Cependant, peu de semenciers commercialisent leurs doses prétraitées. Recours efficace, le traitement à façon à la ferme.

8 000 doses en 2019
C’est ce que propose l’entreprise SCS basée à Bourguébus (14). « On se déplace de ferme en ferme pour réaliser cette prestation, commente Olivier Hoste, son gérant. On a démarré il y a 5 ans avec 500 doses. L’an dernier, nous en avons traité plus de 8 000 ». Une montée en puissance qui illustre la récurrence du problème « corvidé » dans le maïs régional. Olivier Hoste conseille d’ailleurs aux agriculteurs d’anticiper. « Nous intervenons à minima pour 25 doses, soit une quinzaine d’hectares, mais il est tout à fait envisageable de se regrouper à plusieurs sur un même chantier pour mutualiser les coûts ».

12 e/dose : le prix de la tranquillité
Les enjeux sont importants. Au niveau national, 2/3 des 3 millions d’hectares de maïs est exposé au risque « corvidé ».  En Basse-Normandie, cette sole représente 14 % de la SAU (maïs fourrage et maïs grain cumulés). Quant à l’efficacité du traitement, elle a été démontrée dans de nombreux essais notamment menés par l’institut Arvalis.
Reste le coût : 12 e/dose (main-d’œuvre et produits compris), le prix de la tranquillité peut-être.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

moisson 2021
La qualité des blés se dégrade avec la pluie
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité