Aller au contenu principal

Dégâts sur culture : sortez le corbeau du maïs

A quelques semaines des premiers semis de maïs, pensez à faire traiter vos semences avec le seul répulsif « oiseaux » encore autorisé sur le marché : le Korit.

Avec le retrait du marché du Thiram, il ne reste plus que le Korit 420 FS comme répulsif corvidé sur maïs. Cependant, peu de semenciers commercialisent leurs doses prétraitées. Recours efficace, le traitement à façon à la ferme.

8 000 doses en 2019
C’est ce que propose l’entreprise SCS basée à Bourguébus (14). « On se déplace de ferme en ferme pour réaliser cette prestation, commente Olivier Hoste, son gérant. On a démarré il y a 5 ans avec 500 doses. L’an dernier, nous en avons traité plus de 8 000 ». Une montée en puissance qui illustre la récurrence du problème « corvidé » dans le maïs régional. Olivier Hoste conseille d’ailleurs aux agriculteurs d’anticiper. « Nous intervenons à minima pour 25 doses, soit une quinzaine d’hectares, mais il est tout à fait envisageable de se regrouper à plusieurs sur un même chantier pour mutualiser les coûts ».

12 e/dose : le prix de la tranquillité
Les enjeux sont importants. Au niveau national, 2/3 des 3 millions d’hectares de maïs est exposé au risque « corvidé ».  En Basse-Normandie, cette sole représente 14 % de la SAU (maïs fourrage et maïs grain cumulés). Quant à l’efficacité du traitement, elle a été démontrée dans de nombreux essais notamment menés par l’institut Arvalis.
Reste le coût : 12 e/dose (main-d’œuvre et produits compris), le prix de la tranquillité peut-être.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2020, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité