Aller au contenu principal
Font Size

Le vélo pour découvrir l'agriculture
Déjà 2700 kilomètres pour Pauline et Arnaud

Que de chemin parcouru depuis le départ de Pauline et François Arnaud, le mois dernier à Saint-Hilaire du Harcouët. Fils et fille d'agriculteurs, ils ont décidé d'effectuer un tour du monde pour observer l'agriculture sous toutes ses facettes. Désormais, l’Espagne se termine. L’aventure continue prochainement sur le sol africain. Mais laissons la plume à nos deux globe-trotters qui ont pour premier objectif d’observer les pratiques agricoles le long de leur route.

Pauline Arnaud pose sur “Bob” le tandem. Le sud de l’Espagne ? Chaud, très chaud, notamment lorsqu’il faut monter à plus de 1000 mètres.
Pauline Arnaud pose sur “Bob” le tandem. Le sud de l’Espagne ? Chaud, très chaud, notamment lorsqu’il faut monter à plus de 1000 mètres.
© François Arnaud
Notre principal objectif pour la suite, suivre la côte jusqu'à Allicante. Nous suivons la route N340 pendant plus de 250 km. Au cours de cette descente directe vers le sud, nous traversons le delta de l'Ebre. Cette ré́gion est inondé́e d'eau douce et la riziculture est présente à perte de vue. Nous y passons une nuit, les moustiques auront raison de notre sommeil... Au bord des routes les parcelles sont peuplé́es d'arbres de culture : Oliviers, Amandiers et Orangers. Les parcelles sont souvent irrigué́es au goutte à goutte ou par inondation en utilisant des canaux artificiels qui acheminent l'eau jusque dans le fond des parcelles. Nous dé́couvrons un autre pays.   A la sortie d'Allicante, nous dé́cidons de rentrer de nouveau dans les terres pour rejoindre Grenade par l'Altiplaneau de la Sierra Nevada et de la Sierra de Baza. La route est assuré́ment dure, tré̀s dure, nous montons souvent jusqu'à 1 350 m d'altitude. Quand on part du niveau de la mer... on trouve ça parfois long, surtout quand il fait plus de 40°C l'aprè̀s-midi.  Par  contre quel  spectacle,  ces montagnes sont magnifiques, la gé́ologie prend ici tout son sens ! Dans un premier temps jusqu'à̀ Murcia nous suivons la route, puis entre Murcia et Grenade, c'est majoritairement de la piste de poussiè̀re parfois roulante, souvent très accidentée. C'est long, cela met nos organismes et nos morales à rude épreuve mais c'est inoubliable !!!  Jusqu'à Tarifa et notre bateau pour le Maroc, nous ne quittons plus l'Andalousie. C'est incontestablement la plus belle région espagnole que nous ayons traverser au cours de notre descente. L’Andalousie est montagneuse, nous avons franchi une douzaine de cols entre 800 et 1350 m d'altitude mais les paysages sont magnifiques. Les andalous sont eux aussi très accueillants mais ne sont pas toujours très précis sur le temps et les distances... De Grenade, nous avons rallié Malaga puis regagné les montagnes en passant par Ronda, magnifique ville touristique. De Ronda nous nous sommes orientés plein sud en direction d'Algesira, Tarifa et Tanger au Maroc !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité