Aller au contenu principal

Insémination
Démocratisation de la génomie

L’activité du Centre d’Insémination Artificielle de l’Aigle a progressé en 2010. Avec 130 060 inséminations premières (IAP), l’activité augmente de 0,59 %. Si les races laitières participent à cette dynamique, l’année se révèle plus délicate en vaches allaitantes.

Au total, 232 058 inséminations ont été réalisées chez 3 103 adhérents. L’activité conforte donc le CIA de l’Aigle. La coopérative affiche ainsi un résultat de 252 406 €, pour un chiffre d’affaires de 7,5 M€. Les races laitières portent ce dynamisme tandis que les IA des races allaitantes ralentissent. Pour vaches à viande, la baisse des inséminations artificielles atteint 3 %.

50 % de semences génomiques
en Prim’Holstein
L’année 2010 marque également la démocratisation des taureaux génomiques. La race Prim’Holstein a ainsi utilisé 50,2 % de taureaux SAM sur le dernier exercice. En race Normande, l’utilisation de semences de taureaux génmoique représente 29,7 % des IAP. “Globalement, la génomie est une véritable révolution technique. Dès 8 jours, nous pouvons désormais connaître le potentiel des animaux, notamment les caractères fonctionnels. Nous pouvons optimiser les IA, en particulier sur les génisses. A l’unité, nous facturons le génotypage 90 €, plus 25 € de prélèvement. Soit le prix coûtant, car la plus importante découverte depuis la paillette est dans l’intérêt des éleveurs”, souligne Jean-Marie Desdoits, président du CIA de l’Aigle. Les adhérents de la coopérative suivent cette révolution technologique. “L’utilisation de semences sexées explose aussi”, note François Blocher, directeur. 2 662 doses en race Holstein et 869 doses en race Normande ont été achetées en 2010. “Et vu la demande de femelles laitières, cette tendance devrait se poursuivre”.

Un service aux éleveurs inséminateurs
Autre développement de la coopérative : les produits annexes. Détection des chaleurs, des vêlages, contention, produits santé, vitalité et hygiène ont généré un chiffre d'affaires pour 2010 de 157 586 €. Dans cette logique, le CIA de l’Aigle propose de nouvelles activités. Un service spécifique est dédié aux éleveurs inséminateurs. Il fournit les produits comme l’azote ou la génétique.
La coopérative investit également pour l’avenir. Un ingénieur technique travaille désormais sur le schéma Normand et le suivi de projets complexes, comme le développement des génotypages femelles en élevage. S’y ajoute un jeune technicien qui se consacrera au suivi des éleveurs et des schémas de sélection allaitants.

Vente de génisses amouillantes

 

Le Groupement GENIAL organise une vente de génisses amouillantes de race Normande et Prim’Holstein le mardi 21 juin. Rendez-vous au centre d’allotement de l’Aigle, avenue du Mont-Saint-Michel. Les animaux seront visibles à partir de 10 h. La vente sous pli cacheté débutera à 14 h. Toutes les bêtes proposées à la vente ont été sélectionnées sur d’excellentes aptitudes fonctionnelles, ainsi que sur les critères de production et d’indexation de leurs parents. Des catalogues sont disponibles sur simple demande en contactant le 02 33 84 48 84.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
MANIFESTATION FDSEA 50 JA 50 JANVIER 2021
Une mobilisation active devant les grilles de la préfecture
Le 19 janvier, les adhérents de la FDSEA et des JA de la Manche étaient appelés à se mobiliser devant la préfecture pour dénoncer…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité