Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des masques aussi pour les déclarations PAC en face-face distancié

Une interview de Sébastien Windsor (Président de la Chambre régionale d’agriculture de Normandie).

>> Des masques en agriculture,pour quoi faire ?
Il faut tout d’abord avoir conscience que les agriculteurs ont continué à travailler pour nourrir la population. Il était donc important qu’ils puissent se protéger et protéger leurs salariés dans les échanges. Je pense aussi à tous ceux qui font de la transformation et de la vente à la ferme. Ils accueillent du public... Voilà pourquoi il était important que la ferme régionale dispose de ce dispositif de sécurité.

>> C’est la saison de la déclaration PAC. Cette crise sanitaire vient compliquer ce volet administratif ?
Tout d’abord, nous avons obtenu le report de la date limite de déclaration au 15 juin au lieu du 15 mai sans retard de paiement. C’est important parce que, avec les contraintes actuelles, certaines exploitations vont se trouver confrontées à des problèmes de trésorerie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité