Aller au contenu principal

Dégâts de culture
« Dès que j’ai le dos tourné, les corbeaux reviennent »

Du Perche au bocage, en passant par la plaine, les corbeaux ravagent les parcelles de maïs. Si la DDT accorde le droit de les tirer au champ, la profession demande l’autorisation de viser les dortoirs. Si vous êtes concernés, répondez à l'enquête dans le journal du 19 mai 2022.

Pour le corbeau freux, le tir peut s’effectuer, sans être accompagné de chien, dans l’enceinte de la corbeautière ou à poste fixe matérialisé de main d’homme en dehors de la corbeautière. À Macé, Patrick Hamon a placé des faux corbeaux pour attirer les vrais et les tirer.
© DR

« Je surveille tous les jours. J’ai une parcelle de maïs de 18 ha d’un seul tenant. J’y suis de 5h à 12h et je reviens l’après-midi. Les corbeaux arrivent à 6h15. Dès que j’ai le dos tourné, ils reviennent. Mais je n’ai pas que ça à faire. » Patrick Hamon est cultivateur à Macé. Il multiplie les techniques pour lutter contre les corbeaux qui ravagent les parcelles de maïs fraîchement semées. « J’ai essayé les épouvantails, le traitement de semence, les répulsifs. Ça coûte cher et ça ne marche pas. Je pensais avoir enterré la semence assez profonde, mais ils cherchent les grains et creusent jusqu’à 5 cm. Ils insistent et finissent par trouver. » Sa seule option est celle de les tirer au champ. Il en a fait la demande auprès de la direction départementale des territoires (DDT). « Je l’ai eue facilement. On a le droit d’inscrire sept tireurs dont le permis de chasse est en cours de validité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Trois représentants de l’État visitent les fermes du Calvados
Le sous-préfet de Lisieux et la FDSEA, jeudi 17 novembre 2022. La sous-préfète de Vire et la Chambre, vendredi 18 novembre 2022.…
[EN IMAGES] La juge est fan de Jeannette dans la Manche
L’édition 2022 a été un bon cru pour le concours interdépartemental en race Normande à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 7 novembre…
EARL De Quéry dans le Calvados : bien cibler les candidats pour céder sa ferme
François Divay, éleveur à Balleroy-sur-Drôme (14), n’a pas attendu le dernier moment pour préparer la transmission de son…
Publicité