Aller au contenu principal

Stockage des fourrages
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même

Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De nombreux agriculteurs font appel à ses « préfa », qu’il crée lui-même et qui permettent d’installer des silos modulables et sécurisés.

Le modèle de mur A couloir qui permet de circuler parmi les silos et d’entreposer le matériel.
© TG

A Saint-Sauveur-le-Vicomte, dans la Manche, au Gaec du Moulin, Yoann Hoeix produit 1,2 million de litres de lait. L’activité est complétée par un atelier de jeunes bovins en engraissement et, depuis six mois, de la méthanisation.

A couloir

« De par cette nouvelle activité, il fallait qu’on revoie notre système de silo », indique l’éleveur. Le Gaec a déjà investi dans des « préfa » en T. Pour les murs intermédiaires, il choisit le modèle A couloir de l’entreprise ornaise Féret préfa béton. Le système est simple : l’élément est moulé en forme de A et surmonté d’un couloir sur lequel on peut déambuler entre les silos. « Ça nous permet de stocker notre matériel, comme les boudins, à hauteur, d’être en sécurité et on a un gain de temps au bâchage et au débâchage. » La passerelle a été pensée « pour marcher en toute sécurité, assure Mickaël Féret, avec un garde-corps pour éviter de tomber, parce qu’on fait des murs de 3, voire 4 mètres de haut ».

Mickaël Féret, à la tête de l’entreprise Féret préfa béton, basé à Sainte-Honorine-la-Chardonne dans l’Orne.
Mickaël Féret

Des murs creux

Dans l’Orne, à Fontenay-sur-Orne, Thierry Royer reçoit ses blocs rectangles. Leur particularité : ils sont creux. Une fois installés, il n’a plus qu’à les remplir avec la terre de son chantier. Lui aussi monte des silos pour stocker les matières destinées à son unité de méthanisation. « On s’aperçoit que, si on veut vraiment être à l’aise, l’idéal est d ‘avoir un an de stock et pour ça, il faut des silos. » Le céréalier a été séduit par la polyvalence des blocs. « Au début, je ne savais pas trop à quoi mes silos allaient ressembler, ni la taille dont j’avais besoin ».

 

Des préfa prêts à assembler

Les éléments sont fabriqués à Sainte-Honorine-la-Chardonne dans l’Orne, « c’est local, un avantage », sourit Thierry Royer. Mickaël Féret a inventé ces éléments, le mur en A couloir en 2010 et le bloc rectangle en 2014. « Il n’y a pas de travail de maçonnerie, c’est prêt à assembler, facile à poser. » Un procédé qui diminue les coûts : le bloc creux, moins lourd que les éléments pleins, limite les frais de transport. Le A couloir revient moins cher qu’un mur banché : « en plus, il faut couler deux murs, complète Mickaël Féret, ce n’est pas modulable ». Les éléments se font et se défont à l’infini, assure l’entrepreneur, « demain, vous voulez modifier les murs de vos silos, vous pouvez les déplacer, et même les revendre en fin d’activité si besoin, tout est réutilisable ». 

 

Sécurité du bloc rectangle

« L’avantage du bloc rectangle, c’est sa stabilité : on a plusieurs sortes de blocs avec des largeurs différentes. Sur un chantier comme ici, on monte à 3,75 m, voire 4,05 m de haut. Les murs font 1,5 m de large, assemblés et remplis de terre, ça leur donne, par leur masse, une grande stabilité. » Thierry Royer confirme, avec des chargeurs de 17, 18 tonnes, les murs n’ont pas bougé. Mickaël Féret les a créés pour remplacer les blocs « Lego » qu’il déconseille : « c’est bien pour les petites hauteurs, au-dessus de 2,5 m, ce n’est pas stable, ça arrive à se déboîter. L’autre inconvénient, c’est que c’est très lourd, donc il y a énormément de transport. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
Publicité