Aller au contenu principal

Maïs 2008
Des taux de matière sèche un peu faibles et de bonnes valeurs énergétiques

Les 276 ensilages de maïs 2008 analysés au Lano à la date du 24 octobre 2008 ont rendu leur verdict.

Les 276 ensilages de maïs 2008 analysés au Lano à la date du 24 octobre 2008 se caractérisent par :
- des taux de matière sèche proches de 31 % ;
- une bonne digestibilité ;
- des teneurs en cellulose brute normales ;
- de teneurs en amidon inférieures à celles des années précédentes, mais identiques à 2007 ;
- une bonne valeur énergétique (0.92 UFL/kg MS) ;
- des teneurs en MAT faibles comme en 2007.
En 2008, les maïs ensilés à la même époque que l’an dernier ont une bonne valeur énergétique de 0,92 UFL/kg MS.
Comme en 2007, le taux de matière sèche moyen proche de 31 % est un peu supérieur à celui de l’an dernier. Cependant il cache une grande hétérogénéité dans les résultats puisqu’on trouve 20 % des échantillons avec un taux de matière sèche inférieur à 28 %.
Malgré une faible valeur d’encombrement (1,0 UEL/kg MS à moduler en fonction de la qualité de hachage et de conservation), ces faibles taux de matière sèche devraient entraîner une ingestion moindre de fourrages et nécessiter une complémentation plus importante en concentré (céréales ou concentré production). Par contre les maïs ensilés avec des taux de matière sèche supérieurs à 32 % (un quart des échantillons) permettront des ingestions élevées de fourrage s’ils sont correctement hachés et bien conservés. Les apports de concentrés énergétiques pourront alors être réduits.

Les teneurs plus faibles en amidon que les années précédentes, tout en gardant des valeurs énergétique correctes, devraient limiter les risques métaboliques (acidose) et faciliter le choix de la nature des concentrés (amidon ou paroi).
Les valeurs azotées sont faibles avec un écart de 23 g/kg MS  entre les PDIN et les PDIE. Pour corriger cet écart et bien valoriser les maïs 2008, il faut donc apporter suffisamment d’azote fermentescible avec les correcteurs azotés classiques à base de tourteaux de colza ou de soja. Par ailleurs si on veut exprimer au mieux le potentiel de production des vaches, il sera nécessaire d’apporter suffisamment de tourteau protégé ayant des valeurs PDI au moins égales à 300 g/kg brut.
Comme l’an dernier, les teneurs en calcium semblent  faibles (1,8 g/ kg MS). Il faudra être vigilant sur la complémentation minérale et ne pas hésiter à apporter du carbonate de calcium en plus du minéral classique si besoin.

Bernard HOUSSIN
Chambre d'Agriculture de la Manche
bhoussin@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Analysez votre ensilage
Compte tenu de l’hétérogénéité des maïs 2008 (par exemple la valeur énergétique va de 0,82 à 1,00 UFL/kg MS), nous vous encourageons à faire une analyse de votre ensilage de maïs afin d’adapter au mieux la complémentation de votre troupeau et éventuellement faire des économies de concentrés. Le Lano est à votre service pour vous fournir des résultats fiables et rapides. Adressez-vous à votre technicien.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2020, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Daniel Courval président de la section viande bovine de la FRSEA de Normandie.
Viande bovine : " Le pire, c’est le mépris de nos interlocuteurs "
Les représentants des éleveurs ne trouvent plus leur place au comité régional d’Interbev. Ils le font savoir et remettent en…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Publicité