Aller au contenu principal

Interview de Jean Lieven (Terres Inovia) et Julien Besnard ingénieur recherche à l’Université de Caen
Des variétés de soja passées au crible en Normandie

Coordonné par l’unité de recherche d’Ecophysiologie Végétale et Agronomie (UMR Inrae/UCN EVA) de l’université de Caen Normandie, le projet Soja made in Normandie (SMN) a démarré en mai et court jusqu’en juin 2022. Il regroupe l’institut Terres Inovia, des coopératives (Agrial, Coopérative de Creully) des unités de la fédération de recherche Normandie Végétale (UMR Inrae/UCN EVA Caen, Unilasalle Rouen, Glyco-MEV Rouen), ainsi que la Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie, et des partenaires privés fournisseurs de biostimulants (Agrauxine, Via Végétale). En 2020, le consortium a lancé des essais simultanés au champ et en laboratoire. Des pistes se dessinent, non seulement pour l’étude de faisabilité du soja en Normandie mais aussi pour le monde de la recherche sur le soja en France.

SOJA
« Le projet fédère différents acteurs autour du soja. Et ça, c’est une réussite », saluent les deux interlocuteurs.
© DR

>> Quel est le but du projet SMN ?
Jean Lieven : Les premiers travaux lancés au champ en 2020 visaient surtout à évaluer les variétés a priori les plus candidates pour boucler leur cycle de développement dans les conditions testées. Terres Inovia accompagne les organismes dans la mise en œuvre de tels essais. C’est un partenariat qui se veut gagnant-gagnant pour que chacun y trouve son intérêt en termes de méthodes et interprétations des données. En Normandie, cinq essais soja ont été mis en place avec un tronc commun proposé par Terres Inovia de variétés « très précoces » (variétés les plus précoces dans la série 000). Les coopératives de Creully, Agrial ont réalisé ces tests dans le cadre de notre projet. Un premier essai mesurant l’intérêt des biostimulants a également été mis en place dans le Bessin. D’autres acteurs normands (coop, négoces…) ont également conduit des actions spécifiques soja en 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité