Aller au contenu principal

Des viandes sur le marché de Saint-Lô

Dans la Manche, les Jeunes agriculteurs aiment toutes les viandes et ils ont décidé de la faire savoir au plus grand nombre. Ils seront sur le marché de Saint-Lô, samedi 16 février. Une opération de communication positive made in JA Manche autour d’un barbecue. Rencontre avec Thibaut Giraud, responsable viande au sein du syndicat.

© SB

>> Qu’est-ce que vous préparez le 16 février ?
Nous préparons une rencontre citoyenne autour d’un barbecue pour mettre avant nos produits, notre savoir-faire et nos différents modes d’élevages dans un but de se rapprocher du citoyen pour partager notre quotidien et le laisser choisir ce qui est bon ou non pour lui sans imposer quoi que ce soit.

>> Pour quelles raisons organisez-vous cela ?
Nous organisons une action comme celle-là pour montrer que les agriculteurs savent très bien parler de leur métier qui est souvent mis à mal par les médias. Qui mieux qu’un agriculteur pour communiquer sur les réalités du terrain « du bien-être animal, de la conjoncture, etc ... ». Nous voulons faire face à l’agribashing, de plus en plus important, qui aujourd’hui touche la profession alors qu’il n’a pas lieu d’être.
La France a une agriculture avec un savoir-faire et une qualité irréprochable. La montée en gamme des produits se fera avec des produits français, ce qui permettra d’éviter des soucis de contamination comme on le voit en ce moment avec la viande importée de Pologne.
Consommer français est un gage de qualité mais aussi de soutien aux producteurs !

>> Pensez-vous que les actions d’une minorité peuvent avoir un impact sur les agriculteurs ?
Oui, car ces minorités font le jeu des médias, et leurs propos peuvent avoir un impact sur le moral des agriculteurs qui est mis à mal car leurs pratiques sont remises en cause alors qu’ils s’améliorent d’années en années.
Cependant, cela reste des minorités et si tous les agriculteurs communiquaient régulièrement et de manière positive sur leur métier, alors la vérité triompherait !


Pratique. Samedi 16 février au marché de Saint-Lô jusqu’à 13 h, place de l’Hôtel de ville (près des arrêts de bus). Dégustation gratuite de viande française, présentation d’animaux, distribution de fiches recettes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité