Aller au contenu principal
Font Size

Des viandes sur le marché de Saint-Lô

Dans la Manche, les Jeunes agriculteurs aiment toutes les viandes et ils ont décidé de la faire savoir au plus grand nombre. Ils seront sur le marché de Saint-Lô, samedi 16 février. Une opération de communication positive made in JA Manche autour d’un barbecue. Rencontre avec Thibaut Giraud, responsable viande au sein du syndicat.

© SB

>> Qu’est-ce que vous préparez le 16 février ?
Nous préparons une rencontre citoyenne autour d’un barbecue pour mettre avant nos produits, notre savoir-faire et nos différents modes d’élevages dans un but de se rapprocher du citoyen pour partager notre quotidien et le laisser choisir ce qui est bon ou non pour lui sans imposer quoi que ce soit.

>> Pour quelles raisons organisez-vous cela ?
Nous organisons une action comme celle-là pour montrer que les agriculteurs savent très bien parler de leur métier qui est souvent mis à mal par les médias. Qui mieux qu’un agriculteur pour communiquer sur les réalités du terrain « du bien-être animal, de la conjoncture, etc ... ». Nous voulons faire face à l’agribashing, de plus en plus important, qui aujourd’hui touche la profession alors qu’il n’a pas lieu d’être.
La France a une agriculture avec un savoir-faire et une qualité irréprochable. La montée en gamme des produits se fera avec des produits français, ce qui permettra d’éviter des soucis de contamination comme on le voit en ce moment avec la viande importée de Pologne.
Consommer français est un gage de qualité mais aussi de soutien aux producteurs !

>> Pensez-vous que les actions d’une minorité peuvent avoir un impact sur les agriculteurs ?
Oui, car ces minorités font le jeu des médias, et leurs propos peuvent avoir un impact sur le moral des agriculteurs qui est mis à mal car leurs pratiques sont remises en cause alors qu’ils s’améliorent d’années en années.
Cependant, cela reste des minorités et si tous les agriculteurs communiquaient régulièrement et de manière positive sur leur métier, alors la vérité triompherait !


Pratique. Samedi 16 février au marché de Saint-Lô jusqu’à 13 h, place de l’Hôtel de ville (près des arrêts de bus). Dégustation gratuite de viande française, présentation d’animaux, distribution de fiches recettes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité