Aller au contenu principal

Cultures
Désherbage en colza en post-levée : ne pas se laisser trop envahir

Les repousses de céréales ne nécessitent pas toujours une intervention spécifique précoce, ce n’est pas le cas de toutes les mauvaises herbes.

En cas de présence de mauvaises herbes dans votre jeune colza, il est nécessaire d’intervenir rapidement. Il ne faut pas se laisser trop envahir ; une application herbicide au stade jeune est d’autant plus efficace.
Gérer les graminées
Les repousses de céréales ne nécessitent pas toujours une intervention spécifique précoce. Dans le cas de repousses d’orge inférieures à 30 pieds/m2 bien répartis, le potentiel du colza n’est pas affecté. Si la population reste faible, il est nécessaire de ne pas traiter ou d’attendre l’utilisation d’un produit racinaire si elle est prévue. En cas de forte population, intervenir avec un herbicide foliaire.
En présence de ray-grass, vulpin, brome, il est préférable d’appliquer un produit racinaire à partir des premiers froids (début à mi-novembre). En cas de fortes présences et d’étouffement du colza, il peut être nécessaire d’utiliser un foliaire plus tôt.
Attention, l’efficacité de ce dernier peut être décevante en cas de populations résistantes (ray-grass, vulpin). Dans ce cas, n’oubliez pas de maximiser les conditions d’utilisation (respect de la dose, conditions d’applications).
Gérer les dicotylédones
En présence de géranium disséqué, laiterons (stade jeune), mercuriales, utilisez le “Chrono”. L’efficacité est optimale sur des mauvaises herbes levées et jeunes non recouvertes par la culture. Le Chrono a une efficacité moyenne sur le géranium à feuilles rondes et insuffisante contre le géranium mou et à tige grêle.
En présence de sanves, utilisez le “Cent 7”. Ce produit commercial est efficace sur les jeunes crucifères. Il est nécessaire de traiter sur un colza en bon état végétatif, impérativement sur un feuillage sec et un sol ressuyé, en dehors d’une période de fortes chaleurs.
En présence de laiteron, matricaire, chardon marie, utilisez le “Lontrel 100”. Pour le chardon marie, intervenir à 2-4 feuilles de cette vivace ; le stade est le facteur clé de la réussite du traitement.    - Lontrel 1 l/ha + 1 l/ha d’huile ou - Lontrel 0,5 l/ha + 0,5 l/ha d’huile au stade 2-4 feuilles du chardon marie puis même traitement         8-10 jours plus tard.
Utiliser le Lontrel
Conditions d’application optimales du Lontrel :
- hygrométrie > 60 % ;
- température entre 12 et 25°C ;
- évitez les périodes à amplitude thermique supérieure à 15°C ;
- le temps doit être poussant ;
- Il ne faut pas de pluie dans les quatre heures qui suivent l’application pour une bonne absorption.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité