Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Deux Maliennes chez le maraîcher

Vendredi 6 mai, deux Maliennes ont débarqué à Paris. Mission organisée par l’AFDI en collaboration avec le Crédit Agricole Normandie, les deux femmes découvrent l’agriculture française et l’organisation dans différentes filières. Zoom sur l’accueil des deux femmes chez François Xavier Hupin, maraîcher à Démouville (14).

© MM

llll Lundi 9 mai, les deux femmes ont  visité l’exploitation de François Xavier Hupin. Le but de cette rencontre étant la découverte maraichère en France, les femmes sont reparties ravies avec des techniques et des capacités qui leur permettront d’accompagner leurs projets.

Journée découverte
3 exploitations ont accueilli Fatoumata et Aby ce lundi 9 mai. Visite chez un producteur de fraises de Pascal Hardy à Bellengreville (14) puis un élevage de volaille chez Didier Maubert, exploitant à Hérouville (14) et enfin, l’exploitation de François Xavier Hupin, maraîcher à Démouville (14). “C’est toujours plaisant de faire découvrir son métier aux personnes. Quand en plus elles sont étrangères, n’ayant pas les mêmes moyens et façons de travailler, leur intérêt pour mon métier et la reconnaissance de l’accueil fait énormément plaisir”, annonce l’exploitant. Pendant deux heures, le maraîcher a fait découvrir ses différentes parcelles de légumes aux femmes. Calepin à la main, les femmes ont pris note des différentes variétés produites, des méthodes d’arrosages, des façons de planter et de gérer les cultures suivant la météo. “Ces produits sont magnifiques. La taille est très impressionnante. Si on pouvait, on resterait toute la journée à visiter des exploitations de ce genre”, souligne Fatoumata Sirebara.
Asperges, choux, salades, tomates, oignons, pommes de terre, melons, gingembre et bien d’autres, les Maliennes ont fait le tour des cultures tout en imaginant ce qu’elles pourraient en tirer pour diversifier et aménager leurs cultures au Mali. “Les femmes ont un rôle central à jouer pour le développement agricole au Mali. Elles ont des projets et ont une soif d’apprendre et de faire bouger les choses” déclare Thierry Leboucher, membre du bureau d’AFDI Normandie, accompagnateur des femmes pendant cette journée et participant d’une mission au Mali en janvier dernier.

Mali et agriculture
Depuis 2002, l’AFDI est partenaire avec l’AOPP. Cette association régionale fédère 53 organisations paysannes sur la région de Koulikoro au Mali. 75 000 paysans sont représentés dont 35 000 femmes. En collaboration avec le Crédit Agricole Normandie, l’AFDI accompagne les projets de ces femmes. Projets après projets, les deux femmes ne cessent d’améliorer leurs cultures.
Fatoumata souhaiterait combiner pisciculture et maraichage. Grâce aux différentes exploitations visitées, elle voit sa motivation grandir et sa soif de changement décupler. De son côté, Aby souhaite étendre ses variétés et obtenir plus de matériel afin d’économiser en temps et en fatigue physique.
Le plus gros problème pour les agriculteurs maliens reste le manque d’eau. Pour cela, les femmes souhaiteraient posséder plus de machines comme un humidimètre afin d’améliorer les décisions d’irrigation.

Exploitation et ressentit
“On découvre une culture complètement différente de la nôtre. Même ce que vous appelez “petite exploitation” semble immense pour nous. On apprend beaucoup et voir ces légumes aussi grands et beaux nous donne envie de faire de même chez nous”, expliquent les deux femmes. La fin de la visite se termine par le magasin de vente de François Xavier. Un beau  moment de partage. Les femmes ont reçu des confitures, des asperges, de la farine et ont terminé la journée le sourire jusqu’aux lèvres et des images plein la tête. “On est accueilli les bras ouverts. On prend du temps à François Xavier et il nous offre ses bons produits. On a la chance de voir ses cultures et sa gentillesse nous touche beaucoup. On va essayer de reproduire la même chose chez nous, ça nous motive énormément”, termine Fatoumata. C’est donc sur ce dernier moment de partage que François Xavier souhaite plein de bonnes choses aux femmes et qu’elles repartent vers d’autres découvertes avec l’AFDI.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité