Aller au contenu principal

Fédération des CUMA
Développer les partenariats

Réunis à St Sauveur Lendelin, les responsables de la structure ont mis en relief un nouvel atout, celui du groupement d’employeurs.

Marc Lecoustey (au centre, président de la FD cuma), “nous sommes désormais reconnus comme groupement d’employeurs).
Marc Lecoustey (au centre, président de la FD cuma), “nous sommes désormais reconnus comme groupement d’employeurs).
© E.C.
Petite révolution dans le monde des Cuma, celles-ci sont désormais reconnues comme groupements d’employeurs. “Dorénavant, nous pouvons développer cette activité dans la limite de 30% de la masse salariale totale, sans créer de structures juridiques supplémentaires” lance Marc Lecoustey, président de la fédération départementale. Autre innovation, toujours en 2006, la modification des services comptables. “Les neuf FD Cuma de l’ouest ont décidé de créer une association de gestion et de comptabilité. Cette AGC qui regroupe les activités et le personnel réalisant des prestations de comptabilité travaille en commun et selon les mêmes orientations stratégiques, avec les FD Cuma”. Innovation Les Cuma, c’est avant tout un travail incessant sur le terrain avec comme optique l’innovation. “D’ailleurs, la croissance de l’aide du conseil général compense la baisse liée à la fin des montages des dossiers Feoga et à un moins grand nombre de dossiers d’aides déposés auprès du département”. Exemple bien révélateur, la montée en puissance de la filière bois. A noter aussi l’arrivée de la filière “bio-carburant/huile végétale pure”. Avec 16 adhérents au sein d’Écovaloris, et grâce à un matériel itinérant, elle séduit peu à peu d’autres agriculteurs. Au niveau des finances, comme l’a souligné le directeur, Henri-Paul Tressel, lors de l’ag se déroulant jeudi dernier, à Saint Sauveur Lendelin, “malgré l’amélioration du fonds de roulement (21 653 euros), ceux-ci restent à un niveau très modeste, la plus grande vigilance est de mise”.Investissements Les investissements ont très légèrement baissé en 2006 avec un peu plus de 9 millions d’euros pour 522 matériels (171 cuma concernés). “La répartition de ces investissements s’équilibre dans le département entre le centre (en progression) et le sud-Manche, mais cette dernière se caractérise par une majorité de nouvelles activités, mais sur de petits matériels”. A noter qu’en 2006, huit pulvérisateurs traînés ont été acquis, il s’agit d’un matériel encore peu courant. Le développement de l’activité “moisson”, lui, continue. La cuma Écovaloris, encore elle, après plusieurs essais sur deux ans a fait l’acquisition de deux semoirs de sur-semis sur prairies. “Les deux machines ont été livrées au mois d’août au sud et au nord; elles ont réalisé 250 ha de semis jusqu’en novembre”. L’investissement s’est monté à 16 500 euros HT (financé à 30% par le Conseil Régional) Partenariats Dernier point, mais non des moindres, abordés lors de cette ag, les partenariats. Ils ont été conclus avec la Chambre d’Agriculture, le Contrôle Laitier et les CRDA. D’ailleurs celui de la zone “Cotentin” vient de faire peau neuve avec l’entrée d’entreprises ou encore de collectivités locales. La FD Cuma mise toujours sur le réseau régional et interrégional. “Le comité de région se structure petit à petit . Il s’agit de regrouper des moyens sur des thématiques communes pour gagner en efficacité et ne pas avoir à dépenser, de façon dispersée, de l’énergie sur nos dossiers communs”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité