Aller au contenu principal
Font Size

En direct de la Chambre d’agriculture de la Manche
Directive Nitrates : n’oubliez-pas de couvrir tous vos sols cet hiver

Comme l’an dernier, les parcelles situées sur les anciennes zones vulnérables (en orange clair sur la carte) doivent impérativement être couvertes cet hiver.

© CA 50

Anciennes zones vulnérables : 100 % de la SAU à couvrir cet hiver

Important : les parcelles situées sur les nouvelles zones vulnérables (l’extension apparaît en orange foncé sur la carte) ne sont pas encore soumises à cette obligation en attendant la sortie du 5e programme d’action régional.

Les dates d’implantation     à respecter sont :
- avant le 15 septembre pour les couverts suivant une céréale à paille ;
- dès l’ensilage ou sous couvert pour le maïs.

Exceptions possibles         à l’implantation d’un couvert d’interculture :
- les repousses de colza sont acceptées ;
- le broyage et l’enfouissement des cannes de maïs grain est possible.

Quel couvert choisir ?
Début septembre, il reste encore beaucoup de choix possibles dans les espèces à implanter en interculture : différentes légumineuses comme les trèfles, vesces, pois, féveroles ; différentes graminées comme les RGI, avoines, seigles ; ou encore des crucifères comme le colza fourrager, la moutarde, …
Remarque concernant le choix des céréales et légumineuses : si vous voulez que le gel détruise le couvert, préférez les espèces de printemps ; au contraire si votre objectif est de récolter le couvert, optez pour les espèces d’hiver.
Pour que le couvert joue au mieux ses rôles agronomiques (protection et structuration des sols, gestion des adventices, amélioration de la vie du sol, piégeage des nitrates pour la culture suivante, etc.), les mélanges sont plus efficaces. En choisissant au moins trois espèces, avec des systèmes racinaires et aériens complémentaires, la protection et la structuration du sol sera meilleure.
Exemple de mélange : une graminée + une légumineuse + une espèce à racine pivotante.

En zone vulnérable, des épandages sont-ils possibles sur vos couverts ?
La fertilisation des CIPAN (Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates dont la vocation est d’être détruite et non récoltée) est interdite. Les épandages en vue de l’implantation d’une culture de printemps sont uniquement autorisés en sortie d’hiver : à partir du 15 janvier pour du fumier ; à partir du 31 janvier pour du lisier ou à partir du 15 février pour des engrais minéraux.
De même, les dérobées (cultures intermédiaires destinées à être récoltées) ne peuvent recevoir  d’engrais minéraux pendant l’automne/hiver.
Concernant le lisier, les épandages d’automne/hiver sont également interdits. Une dérogation est uniquement possible pour des épandages anticipés en sortie d’hiver, à partir du 15 janvier.
Seul le fumier peut être autorisé sur les dérobées à l’automne/ hiver, dans la limite de 70 kgN/ha, sous ces conditions :
- l’épandage peut se faire à partir du 1er septembre, directement sur la dérobée ou dans les 15 jours précédant son implantation ;
- la destruction de la dérobée doit être réalisée au moins 20 jours après l’épandage (si épandage en dehors des dates d’interdiction énoncées pour les CIPAN).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité