Aller au contenu principal
Font Size

Conseil élevage
A distance, Elvup maintient son assemblée générale

Elvup invite ses adhérents à participer à son assemblée générale qui aura lieu le jeudi 25 juin, de 10h à 12h, en visioconférence. 

Jean-François Le Meur
Jean-François Le Meur, président d’Elvup.
© DR

« C’est une première, nous allons expérimenter cela », annonce Jean-François Le Meur, président d’Elvup. L’association organise son assemblée générale, en visioconférence, le jeudi 25 juin de 10h à 12h. « En cette période particulière, nous n’étions pas sûr que la réglementation nous autorise à réunir physiquement nos adhérents. Nous avons décidé de maintenir notre AG en visioconférence et non de la repousser afin de ne pas freiner l’évolution de notre organisme », reprend le président. Les adhérents ont reçu un carton d’invitation par voie postale avec des indications détaillées afin qu’ils puissent se connecter facilement le jour j. « Nos agents seront mobilisés en amont pour s’assurer qu’il n’y ait pas de soucis techniques et que les participants puissent assister à l’AG sans problèmes. Les documents relatifs à cette journée leur seront envoyés par mail. » Les administrateurs d’Elvup espèrent que les adhérents répondront présents. « Nous sommes conscients que faire cette journée en visioconférence peut en freiner certains, mais à contrario, elle peut également en inciter d’autres comme les jeunes agriculteurs, qui sont à l’aise avec les outils connectés. Nous allons de plus en plus vers l’ère du numérique, c’est l’occasion de s’y mettre.»

Changement climatique au menu

Assemblée générale oblige, Elvup prévoit une intervention sur le thème suivant : cultures fourragères et nouveau contexte climatique, état des lieux et pistes d’adaptation. « Nous constatons sur les exploitations que les choses bougent et que chaque année les conditions climatiques impactent les cultures. Il faut accompagner les éleveurs sur ce sujet. Nous tissons des partenariats avec d’autres organismes, comme la Chambre d’agriculture, afin de rassembler un maximum de ressources pour conseiller au mieux nos adhérents », assure Patrick Hichard, directeur d’Elvup. L’organisme aux 1 200 adhérents présentera également son habituel bilan d’activité et rapport d’orientation. « Environ 7 % de notre masse salariale est engagée dans une formation. Nous voulons poursuivre cela pour continuer à répondre au mieux aux attentes des adhérents et bien les conseiller », conclut Patrick Hichard. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité