Aller au contenu principal

Pascal Blanchard, Président du Groupe Blanchard
Distribution/machinisme : Lacroix change de mains

Après plus de 20 ans au service de la machine agricole, Laurent Carpentier change de cap professionnel. Les emblématiques Ets Lacroix (Cintheaux-14) changent de mains. Entretien avec son repreneur, Pascal Blanchard, président du Groupe Blanchard.

Pascal Blanchard et Laurent Carpentier. Le groupe Blanchard compte sur la société Lacroix pour poursuivre son développement en Basse-Normandie se fondant sur des valeurs fortes pour réussir : professionnalisme, esprit d’équipe et performances. Le but est de proposer tous les matériels et services adaptés aux besoins de la clientèle et de la satisfaire au mieux dans la durée.
Pascal Blanchard et Laurent Carpentier. Le groupe Blanchard compte sur la société Lacroix pour poursuivre son développement en Basse-Normandie se fondant sur des valeurs fortes pour réussir : professionnalisme, esprit d’équipe et performances. Le but est de proposer tous les matériels et services adaptés aux besoins de la clientèle et de la satisfaire au mieux dans la durée.
© TG
Depuis plusieurs semaines, la rumeur de reprise des Ets Lacroix par le groupe Blanchard circulait dans la campagne. Qu’en est-il aujourd’hui ?
C’est officiel depuis le 26 août. Le groupe Blanchard prend possession des activités de la société Lacroix. Une nouvelle société vient d’être créée pour reprendre l’équipe composée de 12 salariés, du bâtiment de Cintheaux, des stocks et des équipements.

Comment les choses se sont-elles passées ?
Laurent Carpentier souhaitait vendre pour se tourner vers de nouvelles activités. Il a fait appel à notre groupe déjà présent dans le Calvados à travers 4 implantations pour assurer la continuité de l’entreprise. Connaissant depuis de nombreuses années Laurent Carpentier et l’historique de la société Lacroix, nous avons naturellement étudié ce dossier. 

Qu’est-ce qui vous a séduit ?
Ses nombreux atouts : la notoriété du nom Lacroix, la qualité de l’équipe et de l’après-vente, la clientèle existante, le parc matériels à l’entretien, les infrastructures du bâtiment...

Quelle est votre stratégie à court terme ?
Continuer à assurer la distribution et le service des marques présentes de façon à poursuivre l’entretien des matériels commercialisés par Lacroix. Le service reste et restera notre priorité.  Par ailleurs, et compte tenu de la bonne visibilité du bâtiment, nous allons implanter un centre occasion tout particulièrement axé sur les matériels de récolte, les tracteurs et autres matériels. C’est pour toutes ces raisons que le groupe Blanchard a créé une filiale indépendante 100% agricole.

Et à moyen terme ?
Nous serons à l’écoute des clients afin d’apporter des conseils personnalisés et satisfaire les différents besoins. Nous souhaitons bien couvrir l’ensemble de l’offre matériels avec l’arrivée de nouveaux partenaires en matériels d’accompagnement. Au magasin, nous allons développer la vente de pièces d’usure toutes marques, les accessoires et les lubrifiants...
Enfin, nous allons renforcer les savoir-faire et proposer des prestations supplémentaires telle que l’agriculture de précision, les contrôles agréés des pulvérisateurs, la climatisation, le passage au banc de puissance...

Vous avez abordé le matériel d’accompagnement, qu’en est-il des tracteurs ?
Je le répète, notre priorité est de nous spécialiser dans un premier temps dans les matériels d’accompagnement. Ensuite, suivant les opportunités qui vont se présenter, nous nous pencherons sur la distribution des tracteurs et des matériels de récolte à l’avenir.

Et le TP dans tout cela ?
Cet investissement va justement nous permettre l’apport d’une activité de vente et réparations de matériels de travaux publics sur le site de Cintheaux avec une équipe spécialisée. De ce fait, Blanchard TP va déménager son site de Rots à Cintheaux dans une partie des locaux avec les marques principales New-Holland et Hyundai.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
Publicité