Aller au contenu principal
Font Size

Terres agricoles en danger
A Douvres, une association pour soutenir les agriculteurs

Depuis le printemps 2019, la mairie de Douvres attend le signal du Préfet pour expulser les propriétaires et terminer la ZAC des hauts prés. Les quatre agriculteurs impactés par cette emprise poursuivent leur lutte. Ils sollicitent tous les soutiens possibles pour faire avancer leur cause.

La terre de Douvres menacée par les deux dernières phase (3 et 4) du projet de la ZAC des Hauts prés est jugée une des meilleures terres de France. « Ils pourraient déplacer au niveau de la carrière ou autour de Douvres », juge Stéphanie Lehodey, là où la terre est moins riche. Plus de 20 hectares de ces terres agricoles risquent d’être artificialisés. Les quatre agriculteurs impactés par le projet : -
© DB

Depuis juin 2019, date à laquelle nous avions rencontré les agriculteurs concernés par la construction de lotissements (voir notre article du 13 juillet 2019 « Emprise agricole : la mairie de Douvres cultive le flou »), « il n’y a rien eu de plus », indique Stéphanie Lehodey, agricultrice dont les terres sont impactées par les plans de la ZAC des Hauts prés. Plus de 20 ha de terres agricoles au total seraient recouverts par ces futures constructions.

 

Pas de compensation

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
Publicité