Aller au contenu principal

Du bois d’Andaines pour chauffer Caen

Le 3 novembre dernier, chez Bio Distribution, située à Soliers en périphérie de Caen, une grumière a livré environ 30 tonnes de bois rond sec en provenance directe des forêts de l’Orne. Au total, ce sont pas moins de 360 tonnes qui vont être livrées en une semaine.

© SB

L’arrivée était plutôt spectaculaire. Une grumière avec des bois ronds a franchi les portes de BioDistribution installée à Soliers. Ces troncs proviennent directement de la forêt d’Andaines, destinés à l’approvisionnement de bois bûches pour l’agglomération caennaise. Une première pour le site calvadosien. Les parcelles de cette forêt domaniale ont été éclaircies afin de garder les plus beaux arbres à destination des menuiseries ou scieries. Les autres sont plutôt conservés pour le bois de chauffage. Ces bois vont désormais sécher pendant dix-huit mois à trois ans, tout en gardant un œil sur le taux d’humidité. Ensuite, ils seront débités en morceaux de 33 cm ou 50 cm et vendus aux particuliers ou dans les grandes et moyennes surfaces.

Des bûches normandes
Ces bois, issus de la forêt d’Andaines certifiée PEFC, seront transformés sur le site, par un combiné bois bûches et viendront alimentés les particuliers en bois énergie. Des livraisons seront réalisées tout au long de l’hiver afin d’offrir aux particuliers, de Caen et toute sa périphérie, un stock de proximité et qualité en bois bûches d’origine normande.

Qu'est-ce que Biodistribution ?
C'est une des cinq filiales du groupe Biocombustibles, créé en 1996 sous l'impulsion du Plan bois énergie et développement local, en charge des produits de chauffage pour les particuliers et grandes surfaces. A coté de Biodistribution, se trouve également Bioforest qui s'occupe de l'exploitation forestière et bocagère, Bio matservices gère la transformation, Bio transports l'affrètement, la logistique et la location et Bio Bretagne situé en Bretagne comme son nom l’indique.
En 2014, le groupe comptait pas moins de 21 personnes. Au total, 300 000 tonnes de bois ont été valorisées représentant un chiffre d'affaires de 17,5 millions d'euros. Pour 50 %, ce bois alimente les chaufferies industrielles, 30 % les chaufferies collectives, 2 % les chaufferies des particuliers. Au total, 19 chaufferies collectives, 6 chaufferies industrielles sont alimentées par cette plateforme. Et le groupe possède 17 plateformes sur la Normandie et la région parisienne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2020, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Daniel Courval président de la section viande bovine de la FRSEA de Normandie.
Viande bovine : " Le pire, c’est le mépris de nos interlocuteurs "
Les représentants des éleveurs ne trouvent plus leur place au comité régional d’Interbev. Ils le font savoir et remettent en…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Publicité