Aller au contenu principal

Labellisation
Du nouveau pour vos hébergements à la ferme

Désormais, il est possible de faire la promotion de son gîte ou de ses chambres d’hôtes à la ferme grâce au réseau national Bienvenue à la ferme sans passer par Gîtes de France ou Clévacances. Attention, seules les exploitations de la Manche et de l’Orne sont concernées par cette nouvelle disposition.

Labellisation : seules les exploitations de la Manche et de l’Orne sont concernées par cette nouvelle disposition.
Labellisation : seules les exploitations de la Manche et de l’Orne sont concernées par cette nouvelle disposition.
© S. Barbier

L’APCA (Assemblée permanente des Chambres d’agriculture) a récemment décidé d’offrir aux départements qui le souhaitent la possibilité de labelliser Bienvenue à la ferme, en direct, des hébergements touristiques situés sur des exploitations agricoles.En Normandie, la Manche et l’Orne ont effectué les démarches nécessaires. L’objectif est d’élargir l’offre d’hébergements de qualité de ces territoires ruraux et de communiquer sur les différents types d’agriculture maillant ces départements.


La procédure varie suivant s’il s’agit de chambres d’hôtes ou de gîtes

Pour les chambres d’hôtes, seule une visite préalable du technicien Bienvenue à la ferme est à programmer. Elle vise à vérifier que les critères obligatoires pour l’agrément “Chambres d’hôtes à la ferme - Bienvenue à la ferme” sont bien respectés. Ces critères portent sur l’environnement et les extérieurs, sur les équipements et aménagements des chambres et des sanitaires ou encore sur les produits locaux servis au petit déjeuner. Suivant le nombre de critères respectés, les chambres sont classées de 1 à 5 fleurs.Pour les gîtes, la labellisation Bienvenue à la ferme repose sur le classement meublé de tourisme mis en place courant 2010 par l’Agence de développement touristique de la France Atout France (www.atout-france). Dans la Manche et l’Orne, ce classement est effectué par les Comités départementaux du tourisme (CDT 50 : 02 33 05 99 01 et CDT 61 : 02 33 28 88 71).Outre la possibilité de faire labelliser votre gîte Bienvenue à la ferme, ce classement vous donne l’assurance de répondre à des critères de qualité conformes aux exigences croissantes de la clientèle. Il vous permet aussi d’accepter les chèques vacances utilisés par plus de 2 millions de personnes pour régler leur hébergement (www.ancv.com). Enfin, le classement meublé de tourisme permet de bénéficier d’un abattement fiscal de 71 % contre 50 % pour les meublés non classés.

Un meublé peut être classé de 1 à 5 étoiles

Dans le cadre du label Bienvenue à la ferme, chaque hébergement, chambre d’hôte ou gîte, est visité par une commission d’agrément qui labellise, ou non, les hébergements visités.Lors de cette visite d’agrément, les critères permettant de thématiser votre hébergement sont aussi pris en considération. Suivant les possibilités offertes aux visiteurs, l’hébergement pourra être Z’aniferme, Ferme gourmande, Savoir ferme, Rando ferme, Ferme Bacchus, Ferme insolite ou encore Ferme bio. Autant de thèmes qui aideront les futurs visiteurs dans le choix de leur hébergement.Rappel : tout hébergement mis en location saisonnière, qu’il soit classé ou non, doit être déclaré en mairie (formulaire Cerfa 1400402). Les Chambres d’agriculture vous accompagnent dans vos projets par des formations telles que “Je crée une activité de gîte ou chambre d’hôte”, “Quel statut juridique, social et fiscal pour les activités de tourisme rural ?”… Plus d’informations sur www.manche.chambagri.fr


Bienvenue à la ferme en chiffres

- 24 ans d’existence.

- 6 300 adhérents.

- 4 thématiques : produits fermiers, loisirs, séjours et loisirs.Une cotisation annuelle est appelée. Elle permet à vos hébergements :- de figurer sur la carte régionale diffusée à 45 000 exemplaires dans les 5 départements normands ;- d’être présents sur les sites www.bienvenue-a-la-ferme.com et www.normandiealaferme.com ;- d’être présents sur les applications gratuites pour Iphone et androïd.Alors, si vous êtes fiers de votre métier et que vous souhaitez le partager en accueillant les visiteurs au cœur de votre ferme,  rejoignez le réseau Bienvenue à la ferme et privilégiez un tourisme d’échange et de proximité, un tourisme autrement où chacun prend le temps de rencontrer l’autre, de se raconter.

Contacts

- Dans la Manche : Stéphanie Barbier - sbarbier@manche.chambagri.fr
- Dans l’Orne : Julie Babin - julie.babin@orne.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Publicité