Aller au contenu principal

A la ferme des Glycines (50)
Du yaourt bio au lait frais et en vrac

« Simple comme bonjour » sera un yaourt nature bio fabriqué à la ferme et conditionné en vrac. A St-Jean-d’Elle (50), on espère être opérationnel au printemps prochain.

FERME DES GLYCINES 50
Créée en 1995, la Ferme des Glycines est spécialisée dans l’élevage de vaches laitières (85 vaches normandes) et a obtenu le label Agriculture Biologique (AB) en 2012. Eric Lepage, le gérant (au centre), a décidé de créer un atelier de transformation de lait entier bio en yaourt brassé qui sera principalement commercialisé en circuits courts, dans les réseaux spécialisés bio et en grande et moyenne surfaces.
© TG

Au printemps prochain, Eric Lepage et ses consorts associés, au sein de la Sarl Des Glycines, devraient inaugurer leur atelier de transformation de lait entier bio en yaourt brassé. Un yaourt commercialisé en circuit court (restauration, GMS) et conditionné en poche de 5 kg.

Un projet à 300 000 euros

Un projet à 300 000 euros subventionné à hauteur de 40 % par la Région et le Feader. Mardi 11 août dernier, Hervé Morin (président de la Région Normandie), accompagné notamment de Fabrice Lemazurier (président de St-Lô Agglo), Sophie Gaugain (vice-présidente de la Région), Marie-Pierre Fauvel (vice-présidente du canton de Condé-sur-Vire), FLorence Mazier et Pascal Marie (conseillers régionaux) sont venus prendre la température d’un projet atypique.
Atypique parce qu’un peu en dehors des sentiers battus. Eric Lepage, installé en 1995, tombé dans l’agriculture raisonnée en 1995, converti à l’agriculture biologique en 2010, s’est entouré de compétences nouvelles.
Frédéric, Christophe, Aude, Jean-Guillaume ou bien encore Antoine, chacun dans son champ de compétences, apportent un regard différencié mais professionnel et surtout très tendance.

150 000 l sur 400 000

Sur les 400 000 litres produits annuellement, Eric espère en transformer et commercialiser en circuits courts 150 000, le reste étant livré à la laiterie Les Prés Rient Bio située à 25 km de la stabulation. « Mon objectif est de diversifier mon activité économique et rendre ainsi plus solide mon exploitation », pronostique-t-il. Si à la ferme des Glycines l’environnement constitue le fil rouge, l’emploi et le partage de la valeur ajoutée figurent également au cahier des charges.

 

Près de 300 projets accompagnés
La Région Normandie a décidé d’accompagner ce projet par l’attribution d’une subvention d’un montant de 120 000 euros  (44 400 euros Région / 75 600 e Feader) à la Ferme des Glycines, représentant 40 % des investissements. Elle conduit une politique incitative afin de favoriser le développement d’activités de transformation à la ferme ainsi que la commercialisation en circuit de proximité. Près de 300 projets ont ainsi pu être accompagnés depuis 2015, répartis sur l’ensemble de la Normandie. 3 filières représentent chacune un quart des dossiers : filière lait, filière maraîchage et filière cidricole. La Région accompagne également les producteurs dans le cadre du Plan « Je mange normand dans mon lycée » en les mettant en relation avec les grossistes et les lycées. Elle a, par ailleurs, lancé en avril dernier la carte numérique régionale « Au rendez-vous des Normands » pour faciliter les circuits courts en mettant en relation les producteurs, distributeurs et consommateurs locaux.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité