Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Formation
Duo avec une voie…

Tout le monde est d’accord pour dire que se former, c’est important...

© CA NORMANDIE

Tout le monde est aussi d’accord pour dire que la formation c’est un bon moyen pour mettre à jour ses connaissances, acquérir de nouvelles compétences, sortir de son quotidien, être en phase dans un contexte en perpétuelles mutations, ne pas subir nos métiers qui évoluent dans leur forme et dans le fond… Mais comment être sûr de l’efficacité des formations ? Est-ce que se former ce n’est pas perdre son temps ? Et puis, c’est qui d’abord ces formateurs ? Et moi, qu’est-ce que je veux vraiment ?


Formateur : chef d’orchestre pour mélomanes et néophytes !

Le formateur n’est pas un professeur mais bel et bien un facilitateur professionnel ! C’est un chef d’orchestre qui bat la mesure, qui actionne tel ou tel instrument (méthodes et outils pédagogiques) pour le grand plaisir d’un public parfois mélomanes (stagiaires ayant des connaissances sur le sujet) parfois néophytes (stagiaires en recherche de connaissances sur le sujet).


Formation : en avant la musique !

En formation, on ne se trouve pas dans un modèle d'enseignement “classique” descendant (professeur/savoir/apprenants). Dans cette logique, le formateur porte une attention toute particulière à bien être à l’écoute des besoins de ses participants. Ainsi, il s’adapte, adapte les messages (le fond) et les méthodes (la forme), propose un programme, le consolide, le réajuste… et ce, aussi le jour même de la formation. Il est véritablement dans un esprit de coconstruction afin de satisfaire au mieux les participants. Le jour J, le formateur se trouve en situation de dialogue permanent avec les stagiaires en proposant des travaux de groupe, des exercices individuels, des mises en situation... Les échanges entre les participants sont essentiels. Le formateur s’appuie dessus pour enrichir la formation et la connecter avec des situations concrètes, les reformule tout en veillant à ce que chacun sorte de la formation avec la satisfaction de repartir avec des acquis consolidés et/ou de nouveaux acquis qui lui seront utiles professionnellement.A noter : généralement, les formations pour adultes sont de courte durée, pratiques et concrètes. Elles peuvent se dérouler en partie sur une exploitation agricole, dans un champ, un atelier…

Se laisser bercer par la musique…

Par définition, se former c’est accepter de se déformer c'est-à-dire faire fi de ses a priori, de ce que l’on pense savoir ou être acquis. C’est se dire que tout le monde a à apprendre sur tout, tout le temps et de n’importe qui…


… Et donner le LA !

En formation, la motivation des participants est déterminante. Partir en formation doit être une démarche volontaire et réfléchie. C'est pourquoi, il est important de bien réfléchir à l'objectif que vous souhaiteriez atteindre suite à la formation et de bien formuler votre demande afin que le formateur ajuste son intervention et réponde à vos attentes. Concrètement, se fixer des objectifs de formations c’est se dire “cette formation m’intéresse mais qu’est-ce que ça va m’apporter de plus dans mon quotidien de travail ? De quoi ai-je vraiment besoin ?”. Parfois, le fait d’en parler avec quelqu’un, par un jeu de questions-réponses, aide à faire sortir ce dont vous avez réellement besoin. Il peut même arriver que vos réels besoins ne soient pas ceux que vous pensiez… On est bien là, dans une dynamique de projet : vous avez un objectif et vous utilisez la formation comme un moyen de pouvoir répondre à cet objectif. N’oubliez pas que vous êtes acteur de vos apprentissages et même responsable. En effet, il est possible que l’on vous mettre face à vos besoins mais vous seul êtes en mesure de décider de vous mettre en démarche d’apprendre et effectivement d’apprendre.

Prêt pour le concert ?

Le jour de la formation vous ferez nécessairement des rencontres. Vous aurez des échanges formels (et informels…). Vous vous remettrez probablement en question. Vous confrontez des pratiques… Et surtout vous apprendrez ! Il est donc indispensable que vous ayez envie et que vous soyez prêt ! Vous venez de vous-même et pour vous-même, ne l’oubliez pas… Vous faites un pari sur l’avenir c’est pourquoi il faut garder en tête que les bénéfices escomptés ne seront peut-être pas visibles dans l’immédiat. Se former est toujours bénéfique, à un moment ou un autre il y a nécessairement un retour sur investissement.

Les formations des Chambres de Normandie sont certifiées !

Pour nos 600 formations annuelles, nous nous engageons :

- à être à l’écoute de vos besoins et de vos attentes ;

- à vous envoyer avant la formation des informations détaillées ;

- à avoir des formateurs experts ;

- à utiliser des méthodes de formation vous rendant acteur ;

- à faire une évaluation systématique pour nous améliorer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité