Aller au contenu principal

Calvados
Eau et rumeurs : les réponses de la DDTM

Il se dit beaucoup de choses dans les campagnes sur le dossier eau. Jean-Michel Patry (directeur de la DDTM) s’est prêté au jeu du “On dit que... Vrai ou faux”. Ses réponses.

"La question des dédommagements est à examiner au regard de contraintes, sur un territoire donné, pour un temps donné. On ne peut pas le faire avant".
"La question des dédommagements est à examiner au regard de contraintes, sur un territoire donné, pour un temps donné. On ne peut pas le faire avant".
© TG
1.On dit que l'état chimique de l'eau dans le Calvados est correct à plus de 90 %. Vrai ou faux ?
Jean-Michel Patry : “Il ne faut pas raisonner sur une moyenne mais paramètre par paramètre et bien savoir de quoi on parle. Eau de surface ou eau de nappe par exemple... Ce qui est important, c’est que l’eau dans le Calvados est consommable. Alors certes, au sens de la directive cadre sur l’eau, il y a une notion d’état chimique à atteindre. Des efforts sont à faire dans ce sens mais ils sont très variables selon les secteurs”.

2.On dit qu’on s'appuie sur les seuils de détection plus que sur les seuils de toxicité pour créer la confusion. Vrai ou faux ?
J-M P : “Entièrement d’accord pour ne pas créer la confusion. En la matière, il y a des valeurs de référence qui valent sur l’ensemble du territoire. Au niveau européen, des normes ont été définies pour protéger le consommateur. Il n’y a donc pas lieu de polémiquer à ce niveau.

3.On dit qu’on veut interdire l'utilisation de produits phytosanitaires de façon globale même dans les endroits où ils ne posent aucun problème. Vrai ou faux ?
J-M P : “Il faut analyser la situation petit territoire par petit territoire, à la bonne échelle.
On peut raisonner, avec l’agriculture de précision, jusqu’à l’intra parcellaire et surtout sans a priori. Je tiens à souligner par ailleurs que ces produits sont utiles quand ils sont utilisés à la bonne dose. Ce qui se pratique dans une très large majorité.

4.On dit qu’on veut imposer l'agriculture biologique autour des points de captage. Vrai ou faux ?
J-M P : “Pourquoi voudriez-vous imposer un modèle ? Il faut arriver à des objectifs de qualité de la ressource en eau. Différentes modalités peuvent le permettre”.

5.On dit que le tracé des contours des bassins d'alimentation suivent des lignes droites alors que la nature géohydraulogique des sols suit des courbes. Vrai ou faux ?
J-M P : “Les contours des bassins dessinent des enveloppes qui ont des formes variées. A l’intérieur de ces enveloppes, il va falloir analyser, micro espace par micro espace, en fonction des spécificités pédologiques, hydrogéologiques, en fonction de l’occupation des sols... Il faut prolonger les premières études. De nombreux outils existent pour cela”.

6.On dit que les collectivités territoriales vont acheter les terres agricoles autour des points da captage. Vrai ou faux ?
J-M P : “C’est à elles qu’il faut poser cette question”. 

7On dit que les dédommagements financiers seront limités dans le temps alors que les servitudes courront. Vrai ou faux ?
J-M P : “Cette question des dédommagements est à examiner au regard de contraintes, sur un territoire donné, pour un temps donné. On ne peut pas le faire avant”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
CIRCUITS COURTS PORTES OUVERTES
Des caissettes à la ferme au magasin de détail
Sébastien, Héloïse et Benjamin Allais développent leur vente directe à Occagnes (61) avec la construction d’un nouveau magasin.…
Publicité