Aller au contenu principal

Assemblée générale de la FDSEA du Calvados
Eau : sortir enfin d’une situation de blocage

Partie de ping-pong oratoire entre Rudy l’Orphelin (maire adjoint de Caen et militant EELV ) et les adhérents de la FDSEA réunis en assemblée générale ce mardi. Des dossiers avancent.

Débats parfois houleux mais pas de dérapage verbal à l’occasion de l’assemblée générale de la FDSEA qui s’est tenue ce mardi à Cheux. Avec le foncier et l’eau au menu des travaux, le syndicalisme agricole avait opté pour deux mets de choix avec un contradicteur trié sur le volet : Rudy l’Orphelin. Militant EELV pur jus et d’origine garantie, l’élu de Caen ne s’est pas dérogé.

Des propos radicaux
En politique déjà bien rodé malgré son jeune âge, Rudy l’Orphelin s’est refusé d’émblée à tout dogmatisme. “Le monde de la biodiversité et de l’agriculture sont faits pour s’entendre”, en guise d’amuse-gueules. Mais au fil de l’eau, le discours s’est quelque peu radicalisé. Sur le dossier eau et les compensations financières : “je suis contre la pérennité des aides. Il faut repenser le modèle agricole”. Puis un peu plus tard. “Un tiers de la production alimentaire finit en déchets donc la population agricole a rempli sa mission. Inutile de produire plus. Il faut changer de modèle”. “On pourrait manger moins de viande”. “La France reste un des pays les plus consommateurs de pesticides. Nous avons un vrai retard à rattrapper”. Des propos qui n’ont pas manqué de susciter de vives réactions mais c’était sans doute l’effet recherché.
Pascal Férey, en charge de l’Environnement et président de la FDSEA de la Manche, est monté au créneau pour défendre l’accord “eau” signé dans son département. “Une base d’indemnisation identique et qui marche bien mais ce n’est pas suffisant. Les ouitls ne sont pas à la hauteur des enjeux”.
Jean-Yves Heurtin s’est inquiété des boues urbaines de Caen que l’on vient épandre à 50 km du côté de Falaise. “C’est ça votre conception du développement durable ?”, s’est-il interrogé.
Sur les dossiers pesticides et engrais, la profession s’est également défendue. “Les niveaux de nitrates qui avaient augmenté se sont d’abord stabilisés. Ils sont en baisse aujourd’hui. En 10 ans, la consommation d’engrais minéraux a baissé de 30 % en Basse-Normandie. Celle de produits phytosanitaires de 20 %”, ont rebondi Pascal Desvages et Benoît Lefèbure. Pourquoi, dans ces conditions vouloir donner un tour de vis supplémentaire. “Vous vous êtes emparés du dossier eau pour mettre en place l’agriculture dont vous réviez”, reprochent certains  à Rudy l’Orphelin.

Un débat salutaire
Mais le débat s’est avéré salutaire. Patrice Lepainteur, président de la FDSEA, a acté “un semblant de point d’accord. Nous étions dans un état stationnaire que les agriculteurs ne pouvaient plus supporter. Il faut enfin finaliser ce que la FDSEA a proposé il ya plusieurs semaines.  A savoir, adopter une méthode de travail acceptée par tous. Arrêtons de tergiverser et mettons en application ce que nous avons décidé”. Dans sa conclusion, Patrice Lepainteur a estimé que “sur le dossier eau, la situation semblait enfin débloquée”. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité