Aller au contenu principal

Epandez les fumiers ou composts sur prairies
Economisez des engrais minéraux

Répartir les engrais de ferme sur les parcelles de l'exploitation présente un atout : assurer la fertilité des sols et faire des économies d'engrais. Le lisier, à action plus rapide, est à privilégier au printemps. En automne-hiver, c'est le moment d'épandre les fumiers et les composts sur prairies.

Sur prairies, 25 tonnes de fumier/ha couvrent les besoins en P K
- Utiliser des fumiers “vieillis” d'au moins 6 mois
Epandre des fumiers dès septembre-octobre lorsque le sol est portant permet au fumier de se décomposer avant l'exploitation du printemps.

- Le compost de fumier : sain et facile à épandre
L'avantage du compost par rapport au fumier est qu''il est assaini : pas d'apport de mauvaises herbes, pas d'odeur et peut être épandu à n'importe quelle période de l'année. Concernant la valeur fertilisante, l'azote est essentiellement sous forme organique. Cet azote se transforme lentement dans le sol avant de passer sous forme de nitrates consommables par les plantes. Des apports répétés régulièrement entraînent un effet azote visible.

Epandre sur prairie, des économies possibles
La potasse contenue dans les lisiers et fumiers est disponible à 100 % l'année de l'apport. Le phosphore est totalement disponible l'année de l'apport pour les fumiers ou composts de bovins et porcins. Il est disponible à 85 % pour les lisiers de bovins et porcins. C'est pourquoi, les apports d'engrais minéraux phospho-potassiques sont faibles voire inutiles dès qu'on épand régulièrement des engrais de ferme.
25 t/ha de fumier vieilli de bovins tous les 2 ans représentent un apport de 60 unités d'azote + 76 unités de P2O5 + 174 unités de potasse. Si on convertit ces unités au tarif actuel des engrais, cela représente environ 290 €/ha.
Pour plus d'informations sur la faisabilité des épandages, contactez votre conseiller Chambre d'agriculture pour un plan prévisionnel de fumure.
Laëtitia CHEGARD
Chambre d'Agriculture de la Manche
lchegard@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité