Aller au contenu principal

Election présidentielle : la fondation Brigitte Bardot veut «animaliser le débat»

Drôle de mail que celui reçu par notre rédaction ce lundi. La fondation Brigitte Bardot lance un appel aux journalistes pour «animaliser le débat. Au nom des millions de Français qui respectent les animaux et sont écœurés par leurs conditions de vie et de mort, nous attendons des journalistes qu’ils demandent aux candidats à la présidentielle, notamment jeudi 17 novembre, quelles sont les mesures qu’ils comptent prendre afin que la France n’ait plus à rougir de la façon dont elle traite ses animaux ? Envisagent-ils d’améliorer leur sort en créant un secrétariat d’État à la condition animale ?», peut-on lire dans le communiqué. Non merci Brigitte au nom de la déontologie journalistique. Non merci Brigitte par respect pour l’information. Non merci Brigitte par respect pour nos lecteurs. Certains confrères pourraient-ils cependant emboîter ce pas de travers ? Peut-être mais finalement pas si grave si le prétendant à l’Elysée sait remettre les pendules à l’heure.

.
.
© GFTR
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ABATTOIR SAINT HILAIRE
Les élus mettent fin à la régie de l’abattoir de Saint-Hilaire
La communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie a décidé le 15 décembre de mettre un terme à la régie de l’abattoir de…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité