Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elections départementales : FDSEA et JA du Calvados viennent prendre la température

Sans être exhaustifs, FDSEA et JA ont rencontré divers candidats. "Nous sommes venus prendre la température", explique Sébastien Debieu, secrétaire général de la FDSEA comme lors d'une entrevue avec Philippe Laurent et Véronique Martinez, postulants sur le canton de Bretteville-l'Orgueilleuse.

Philippe Laurent et Véronique Martinez avec, au centre, Suzanne Fossey (qui avec Hubert Delalande constituent les remplaçants) : "nous défendrons la préservation de notre environnement avec le milieu agricole".
Philippe Laurent et Véronique Martinez avec, au centre, Suzanne Fossey (qui avec Hubert Delalande constituent les remplaçants) : "nous défendrons la préservation de notre environnement avec le milieu agricole".
© TG

Certes, la politique agricole se décide plus à Bruxelles que dans l'antre des conseils départementaux mais, avec l'amendement adopté le 10 mars dernier, ils pourront continuer à soutenir directement les filières et les exploitations dans le cadre d'une convention avec la région. Une bonne raison pour le syndicalisme agricole, jeune et aîné, de venir sonder les postulants sur leurs intentions agricolo-environnementales. Au-delà de ce sujet, les conseils départementaux sont fortement impliqués sur 2 dossiers impactant fortement l'activité agricole au quotidien : la voirie et la préservation du foncier.
Deux sujets débattus lors d'une rencontre FDSEA-JA/Candidats à la mairie de Martragny ven-dredi dernier. Commune où, à l'automne dernier, il avait fallu calmer les humeurs vindicatives des rurbains face aux gênes occasionnées par les chantiers d'enlèvement de betteraves. Les élus avaient assumé en se positionnant en médiateur. C'est le dernier volet. Le monde agricole demande aux futurs conseillers départementaux une écoute attentive des problématiques agricoles. Des agriculteurs acteurs d'un territoire qu'ils sont prêts à partager et développer dans l'intérêt commun de tous ses composants.

Bretteville-l'Orgueilleuse (14) : candidats
Noëmie TOUDIC et TOUYON (FG).
Aurélie LAVISSE et Yves MARQUER (SOC).
Marie-Odile MARIE et Olivier QUESNOT (DIV).
Philippe LAURENT et Véronique MARTINEZ (DVD).
Sylvie LEBOIS et Georges LEMARCHAND (FN).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité