Aller au contenu principal

Cercle d'Echanges
Electricité, engins de levage, un service de vérification opérationnel

le cercle d'échanges organisait son assemblée générale ce 7 février, à la salle du Haut Phare du Neubourg. L'occasion de signer une convention...

la signature du partenariat entre le Cercle d'Echanges, les chambres d'Agriculture 27, 28 et les MSa 27, 76 et 28.
la signature du partenariat entre le Cercle d'Echanges, les chambres d'Agriculture 27, 28 et les MSa 27, 76 et 28.
© LB / L'Eure agricole
L’assemblée générale du cercle d'Echanges de l'Eure a été l’occasion, pour le Cercle d’échanges, de signer un partenariat avec les MSA de Haute-Normandie et de l’Eure et Loir, ainsi que les chambres d’Agriculture de l’Eure et de l’Eure et Loir. L’objectif pour le Cercle est de proposer un service de vérifications périodiques électricité et engins de levage. Et ce, comme le précise le partenariat, “dans le respect des valeurs mutualistes et les principes de légitimité, qualité, fiabilité et juste prix”. 
En effet, la réglementation du travail prévoit un certain nombre de vérifications périodiques sur les engins de manutention, l’électricité... 
Ces contrôles permettent de garantir la sécurité du travail et des personnes.  
Et également de disposer de matériels au maximum de leur efficacité. Dans la majorité des cas, l’agriculteur doit faire appel à un organisme vérificateur agréé. Bientôt, il pourra faire appel au Cercle d’échanges, qui disposera de deux techniciens vérificateurs. Ceux-ci seront opérationnels sur trois départements : l’Eure, la Seine Maritime et l’Eure et Loir. 
Au-delà de ces vérifications initiales et périodiques, le Cercle proposera un conseil technique oral sur les investissements ou aménagements à réaliser. 

 En direct de l'assemblée...

La première partie de l'assemblée générale a été l'occasion de faire le bilan d'une moisson atypique avec une météo difficile :moisson précoce, nécessité de faire appel à des entrepreneurs issus d'autres départements que ceux sollicités habituellement, opération "lin"... 

La seconde partie de l'après-midi était réservée à un débat autour de l'Inde et des opportunités qu'elle offre dans le secteur agricole. Pour cette occasion, première secrétaire des affaires économiques et commerciales de l’ambassade de l’Inde en France et Jean-Joseph Boillot, professeur agrégé de sciences sociales et Docteur en économie étaient présents.

 

Retrouvez plus d'informations dans notre édition papier du 14 février 2008. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité