Aller au contenu principal

Ensilage maïs
Elvup ausculte le maïs épi : cinq choses à retenir du Défi ensileuses

Pour la 5e année - non consécutive, covid oblige - Elvup a organisé son Défi ensileuses. En 2021, la structure s’est penchée sur le maïs épi, de la récolte à l’ingestion, en passant par le stockage. Jeudi 31 mars, les résultats ont été présentés à la presse.

Elvup, Défi ensileuses
Pour récolter du maïs épi, la première chose est de connaître la disponiblité du matériel. Si « le coût horaire de récolte est le même qu’en ensilage, le débit de chantier est moindre », estime Olivier Raux.
© ELVUP

L’utilisation de maïs épi « se développe. L’amidon, plutôt lent et fermenté, est moins acidogène, mais il n’est pas sans risque pour la santé métabolique (des bovins, NDLR) », contextualise Yann Martinot. Il souligne un fourrage « produit en toute autonomie », dans un contexte où tout est cher. Jeudi 31 mars, le directeur technique d’Elvup s’apprête à présenter les résultats du 5e Défi ensileuses. Si les premières éditions étaient consacrées au maïs ensilage, notamment l’importance de l’éclatement du grain, Elvup se concentre désormais sur « le maïs épi, sur lequel nous avons beaucoup moins de références ». Les essais ont été conduits au Gaec Beauséjour, à côté d’Alençon. Les éleveurs (120 allaitantes, 400 taurillons) récoltent du maïs épi « depuis cinq à dix ans », précise Olivier Raux, référent du dossier défi ensileuses.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Publicité