Aller au contenu principal
Font Size

Adasea
En 2008 dans le Calvados : 80 installations aidées

La dynamique installation depuis quelques années se poursuit. Dans le département, l’Adasea a comptabilisé 80 installations aidées en 2008.

En 2007, 90 installations aidées avaient été recensées par l’Adasea.
En 2007, 90 installations aidées avaient été recensées par l’Adasea.
© Adasea

L'Adasea souligne les principales caractéristiques du profil du jeune installé. Agé de 28 ans, de sexe masculin (78% des installés), le jeune installé a très souvent des origines agricoles. Il choisit la formule sociétaire dans 70 % des cas.

La production laitière
toujours dominante
Concernant les orientations technico-économiques de l'exploitation, pas de surprise. Dans 65% des situations, la production laitière reste dominante lors de l'installation. Toutefois, l'ADASEA recense une progression des projets novateurs : filière équine, maraîchage, vente directe.

Des installations surtout à l'Ouest du département
Le nombre d'installations est inégalement réparti sur le territoire du Calvados. L'ADASEA distingue 3 types de secteurs peu favorables à l'installation.
- Tout d'abord, les zones littorales du canton de Ryes à celui de Honfleur connaissent un développement urbain et un développement touristique intenses qui constituent des obstacles à l'installation. L'artificialisation des surfaces agricoles et l'augmentation du prix de la terre génèrent une pression foncière soutenue et donc un montant de reprise d'exploitation inaccessible pour des jeunes candidats.
- Ensuite, la Plaine de Caen est le support de forte concurrence foncière qui s'explique par l'étalement effréné de l'agglomération caennaise (vers le Prébocage) et par la présence de productions sensibles au phénomène d'agrandissement des exploitations.
- Enfin, l'extrémité Sud-Est du département se caractérise par une dévitalisation rurale et agricole.

Les motifs de cette dynamique
Les bons résultats de l'installation se justifient par la combinaison de plusieurs facteurs :
- La mise en place d'un accompagnement des jeunes et des cédants permet de pérenniser des exploitations. Cet accompagnement se concrétise par un conseil individuel, par des outils (Point Info Installation, Point Info Transmission, Répertoire Départ Installation, Contrat de parrainage, repérage précoce, audit d'exploitation) et par une communication active destinée aux jeunes et aux cédants.
- L'effet démographique du "papy boom" sur la période 2006-2012 permet de rendre disponibles davantage d'exploitations agricoles.
- L'attractivité du métier d'agriculteur reste très marquée. Pour preuve, de nombreux jeunes, environ 150, sollicitent le Point Info Installation pour bénéficier d'un accompagnement individuel et des dispositifs d’aides. Cette attractivité tient à des raisons économiques et sociales.
- Le poids de la production laitière dans le Calvados concourt à l'installation car elle structure l'agriculture locale par un encadrement administratif des quotas laitiers, par une ambiance laitière et par un maintien sur place des outils de production, de collecte et de transformation.
- Et la politique de structure réglementée et ambitieuse pour l’installation est un élément déterminant pour maintenir les outils laitiers gérés par les jeunes agriculteurs.
Concernant l’année 2009, les prévisions sont difficiles à établir du fait de la mise en place du nouveau parcours à l’installation.

J. Daniel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité