Aller au contenu principal

En 2020, les élevages laitiers normands seront moins nombreux mais de plus grande taille

Quelle sera la production laitière de Normandie en 2020 ? Depuis 2 ans, le Pôle Economie et Prospective des Chambres d’agriculture de Normandie s’est penché sur la question. Les résultats seront présentés lors des 3es rencontres Economie et Marché agricole des Chambres d’agriculture de Normandie le 23 septembre prochain. En voici un extrait.

© CA NORMANDIE

Un tiers des élevages pourrait disparaître entre 2012 et 2020

En Normandie comme ailleurs en France, le nombre d’élevages laitiers a été divisé par 4 depuis la mise en place des quotas : il est passé de 47 370 livreurs en 1984 à 9 900 livreurs en 2012. Cette tendance va se prolonger dans les années à venir mais plusieurs composantes, comme le niveau de prix des intrants agricoles ou des céréales pourront l’accélérer ou à l’inverse la ralentir : selon les scénarios envisagés d’ici 2020, le nombre d’élevages laitiers normands oscillerait entre 6 600 et 7 800 élevages, soit de 21 % à 33 % de moins.


Jusqu’à 20 vaches de plus par troupeau en 2020 par rapport à 2012

Depuis 1993, il a été observé que le cheptel laitier normand se concentre dans des exploitations de plus grande taille : le nombre d’élevages de plus de 100 vaches laitières a doublé en 20 ans alors que le nombre d’élevages de moins de 50 vaches laitières a baissé de 10 %. En 2012, le troupeau moyen laitier normand est de 57 vaches laitières, soit 10 de plus que la moyenne française. D’ici 2020, le nombre moyen de vaches pourrait se situer entre 68 et 77 vaches, selon les scénarios.

Entre 100 et 150 litres de plus par an et par vache

Depuis 2007, la référence laitière par exploitation a augmenté de 6 %. Elle a atteint 355 000 litres en 2012. D’ici 2020, avec une croissance du rendement par vache de 100 à 150 litres par an et par vache, la référence moyenne laitière se situerait entre 529 000 litres et 539 000 litres.

Rendez-vous

Le mardi 23 septembre se tiendront les 3es rencontres Economie et Marchés des Chambres d’agriculture de Normandie. Cette année, la journée sera consacrée à la filière laitière normande et à ses perspectives à l’horizon 2020. Au cours de la journée, présentations et tables rondes s’enchaîneront. Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site internet de la Chambre régionale d’agriculture : http://www.normandie.chambagri.fr/economie-jeminscris.asp

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité