Aller au contenu principal

Chasse
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés

Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À Saint-Jores, Jean-Michel Hamel a bénéficié des services du champion olympique Éric Delaunay.

Éric Delaunay place des formes de corbeaux pour les attirer.
© DB

Éric Delaunay est membre de la fédération des chasseurs de la Manche. Appelé par Jean-Michel Hamel pour tirer les corbeaux qui picorent ses champs, il est venu sans tarder aider l’agriculteur. « Nous les chasseurs, on n’existerait pas sans les agriculteurs, c’est de l‘entraide », soutient humblement ce champion olympique en skeet - traduction du ball-trap - qu’il pratique depuis ses 14 ans au sein de l’équipe de France de tir. L’interdiction de s’entraîner dans le club près de Granville où il est licencié lui laisse du temps libre.

Attirer les corbeaux
Il place de faux corbeaux dans le champ « pour les inciter à venir là où je suis. Il faut les placer selon une disposition particulière et créer une scène réaliste pour les inciter à nous rejoindre ». Le corbeau est réputé difficile à berner, « dès qu’il voit quelque chose qui ne lui plaît pas, poursuit Éric Delaunay, il ne vient pas ». Le chasseur s’installe ensuite dans son hutteau, « ma tombe », plaisante-t-il, dans laquelle il attend, plusieurs heures, sa proie. « Je suis confortablement installé, bien enfermé. On se coupe de tout dans la nature. Tous mes soucis sont restés à la maison », sourit l’athlète de 33 ans.
Durant ces quelques heures passées dans le champ, il vise à réduire le nombre de corvidés autant qu’à les effaroucher. « Le fait qu’ils se fassent tirer aujourd’hui peut les détourner du champ plusieurs jours. »

Bénévolement
Jean-Michel Hamel lui a fourni les cartouches pour son calibre 12, « avec lequel j’ai participé aux championnats du monde et d’Europe ». Sa venue est bénévole. Il fait partie des chasseurs inscrits sur le site de mise en relation créé par la FDGDON, la FDSEA de la Manche et la Fédération des chasseurs du département*. Éric Delaunay a créé un petit groupe dédié aux champs de Jean-Michel Hamel avec qui il « a sympathisé » et vient le plus souvent pour les étourneaux en hiver.

Autorisation
« Je rappelle que le tir de corvidés n’est pas indemnisé », souligne l’agriculteur, également responsable de la Commission nuisibles à la FDSEA de la Manche. Il a bénéficié d’un achat groupé de cartouches ; ce qui amoindrit les frais. Pour faire venir le chasseur, il a sollicité une autorisation qu’il a obtenue en 24 heures, valable un mois. « Avec le confinement, ça ne se fait que par mail », prévient l’élu syndical. Éric Delaunay a pu tirer sept corbeaux cet après-midi-là. Mais le champ de betteraves voisin est la nouvelle cible des oiseaux et les chasseurs devront revenir les chasser.

*Le site de mise en relation chasseurs – agriculteurs : https://www.agri-chasse-etourneaux50.fr/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Publicité