Aller au contenu principal

Développement durable
Energie et GES : l’agriculture, bonne élève

A l’occasion de la semaine du développement durable, les chambres d’Agriculture de Normandie présentent les voies d’engagement du secteur agricole dans la transition énergétique.

© S. Leitenberger

L’Europe et la France se sont données récemment de nouveaux objectifs en matière de maîtrise des émissions de GES (gaz à effet de serre) et de production d’énergies renouvelables. En 2030, les émissions de GES, tous secteurs confondus devront baisser de 40  par rapport à 1990 (objectif 2020 : -20 , situation 2011 : -17) et les énergies renouvelables devront représenter 27  du bouquet énergétique (objectif : 20  en 2020, situation 2011 : 12,9).

Des émissions réduites de 23 en agriculture !
Entre 1990 et 2011, les émissions des gaz à effet de serre du secteur agricole en Europe ont diminué de 23  (à comparer à une diminution moyenne de 17 tous secteurs confondus) ! Des résultats obtenus notamment par la diminution des consommations de GNR et d’engrais. L’agriculture s’est également mobilisée pour la production d’énergies renouvelables (bois énergie, biocarburant, solaire, méthanisation…) valorisées sur l’exploitation (chauffage, séchage) ou profitant aux autres secteurs d’activité (transport, résidentiel,…). 

Des solutions pour aller plus loin ?
A l’occasion de la semaine du développement durable, le réseau énergie des chambres d’Agriculture de Normandie propose, durant deux semaines,  d’illus-trer les voies d’engagement dans la transition énergétique et la maîtrise des GES, depuis les initiatives pour maîtriser les consommations - choix d’équipements pour les blocs traite ou pour les tracteurs- à la production d’énergies renouvelables - valorisation du bois bocager, développement de projets individuels ou collectifs de méthanisation.  Autant de démarches pour lesquelles efficacité énergétique et énergies renouvelables riment avec compétitivité des exploitations agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité