Aller au contenu principal

En direct de la Chambre d'Agriculture de la Manche
Ensilage des maïs : vigilance

Avec la période des ensilages, il est bon de rappeler quelques règles concernant la circulation des tracteurs agricoles avec leur remorque.

.
.
© DR

Avant de partir
- Régler les rétroviseurs et nettoyer les vitres de la cabine.
- Coupler les pédales de freins et contrôler l'efficacité du freinage.
- Vérifier le fonctionnement des différents feux et s'assurer qu'ils restent propres durant le chantier.
- Placer un gyrophare sur la benne, si celui du tracteur est masqué par les rehausses : le gyrophare doit être visible à 50 m tout azimut.

Permis de conduire
16 ans, c'est l'âge minimal pour conduire un ensemble tracteur/benne jusqu'à 2,55 m de large. Le conducteur doit être âgé de 18 ans s'il conduit un ensemble dépassant 2,55 m (cas fréquent avec les remorques équipées de pneus “basse pression”).

Signalisation du chantier
A la sortie des champs, l'accumulation de terre et de débris végétaux crée un grave danger de dérapage. La mise en place de panneaux “chaussée glissante”, “boue” ou “danger” signale l'existence du chantier et incite les automobilistes à ralentir.
Ces panneaux doivent être placés suffisamment loin de part et d'autre des sorties du chantier : 150 m en amont et aval de la section glissante ; s'il s'agit d'une côte ou d'un virage, les placer avant le sommet de côte ou le virage.

Rouler “cool”
Inutile de rouler trop vite et d'avoir une conduite sportive, en particulier sur les petites routes. C'est dangereux, inconfortable et vous consommerez davantage. Souvent les quelques secondes gagnées sur le trajet sont perdues en attente aux champs.

Respecter les infrastructures
Les engins agricoles sont de + en + lourds et encombrants : quand cela est possible, organiser un circuit à sens unique pour limiter les croisements, sources de pertes de temps et parfois causes de dégradation des fossés et bas cotés. Les sorties de champs sont mises à rude épreuve, si la météo n'est pas de la partie : vous avez obligation de les remettre en état pour assurer un bon écoulement des eaux naturelles l'hiver (busage affaissé, tête de buse bouchée).

Nettoyage des routes
La mise en place d'une signalisation ne donne aucune priorité et ne supprime pas la responsabilité en cas d'accident. Le nettoyage est obligatoire en fin de chantier (tonne à lisier, balayeuse, ...). Des aides sont d'ailleurs apportées aux Cuma et aux ETA, par le Conseil général pour les achats de matériels de nettoyage des routes. Les personnes qui interviennent directement sur la route doivent être équipées d'un baudrier fluorescent.

Anticipation et courtoisie
Les engins agricoles, mais ils ne sont pas les seuls (voiturettes, cyclomoteurs, cyclistes, poids lourds, ...) n'ont pas toujours la cote auprès des automobilistes. Cela peut entraîner des comportements dangereux de la part des autres usagers de la route, qui n'hésitent pas à dépasser dangereusement. Gardez votre calme et faites preuve de courtoisie en facilitant les croisements et les dépassements : garez vous sur l'accotement et arrêtez-vous si nécessaire. Le “tourne à gauche” est une source importante d'accrochages ou les torts vous sont attribués, malgré un comportement parfois irresponsable du véhicule qui vous dépasse : avant de vous engagez, vous devez vous assurer que les automobilistes, les motards ou les poids lourds, qui vous suivent de près ou de loin, ont bien vu votre manœuvre.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité